Tiger Woods Phil Mickelson
Tiger Woods et Phil Mickelson | JAMIE SQUIRE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Masters : Woods et Mickelson face à la jeune garde

Publié le , modifié le

Le Masters d'Augusta qui débute ce jeudi s'annonce plus ouvert que jamais. Entre légendes sur le retour (Woods et Mickelson) et la meute des prétendants (Johnson, Thomas, McIlroy, Spieth) la fameuse veste verte promise au vainqueur sera quoiqu'il en soit bien portée.

Il n'y en aura que pour lui. Forcément. En dépit de la présence à ses côtés de champions d'exception, Tiger Woods focalisera toutes les attentions. "Quand Tiger s'est dirigé vers le driving range, on pouvait ressentir l'excitation et l'impatience de la foule de le voir à nouveau en compétition", a expliqué l'Anglais Justin Rose lundi après la première journée d'entraînement officiel. Que l'Américain fascine toujours autant c'est une chose, qu'il soit en mesure de remporter le Masters d'Augusta en est une autre. "Je viens pour gagner" a-t-il d'ores et déjà claironné. Woods veut montrer au monde que le tigre n'est pas une espèce en voie d'extinction. 

L'exploit impensable ? 

Woods, 14 titres du Grand Chelem et 79 PGA à son actif, a pourtant semblé prêt à jeter l'éponge, comme ce 1er décembre 2015 quand il fait part de ces états d'âme sur son site internet: "Est-ce que je verrai un jour le bout du tunnel? Je ne sais pas." En septembre 2017 après sa quatrième opération du dos, il s'interrogeait encore: "je ne sais pas ce que l'avenir me réserve". Mais il n'a fallu que cinq tournois en 2018, dont deux terminés dans le top 5 (2e du Valspar Championship, 5e du Arnold Palmer Invitational) pour rallumer la flamme. De nouveau capable d'envoyer des swings à 207 km/h (record du circuit), il peut créer un exploit retentissant s'il parvient à remporter un nouveau Grand Chelem, 10 ans après son dernier succès (US Open 2008).

En dépit de tout le respect qu'il inspire, Woods ne se verra pas déplier le tapis rouge devant lui. Phil Mickelson, le rival ancestral, est de retour vers le sommet lui aussi. Trois fois vainqueur en Géorgie, "Lefty" vient de gagner un WGC à Mexico et a semble-t-il retrouvé sa magie. Assez pour inquiéter Dustin Johnson ? Le numéro 1 mondial devrait être le favori logique de cette édition mais les bookmakers le placent derrière la triplette Jordan Spieth-Justin Thomas-Rory McIlroy. Les deux Américains et le Nord Irlandais auront-ils les épaules assez larges pour endosser la veste verte ? 

France tv sport @francetvsport