Tiger Woods
Tiger Woods | AFP - JEWEL SAMAD

Tiger Woods se prend encore une veste

Publié le , modifié le

Cinq ans après son dernier succès en Masters (US Open 2008), Tiger Woods a une nouvelle fois échoué dans sa tentative de décrocher un 15e titre en Grand Chelem. Quatrième ex aequo avec l'Australien Marc Leishman, il a confirmé sa constance à Augusta (encore dans le Top 10, huit ans après sa victoire), mais n'a jamais pu réellement se battre pour la victoire finale qui lui échappe depuis 2005 en Georgie.

L'Histoire n'en est que plus belle quand elle s'écrit après des échecs. Celui de Woods cette année à Augusta laisse espérer au "Tigre" un triomphe à l'US Open en juin prochain, sur les terres de son dernier trophée en Grand Chelem. Seize ans après son premier Grand Chelem remporté ici-même en Georgie et cinq ans après son dernier à l'US Open, Tiger Woods avait l'occasion de renouer avec le succès en Masters. Mais comme en 2006 (3e), en 2007 et 2008 (2e), en 2009 (6e ex aequo), en 2010 et 2011 (4e), il a terminé dans les places d'honneur. Et ça fait maintenant 8 ans qu'il n'a plus enfilé une veste verte.

Beaucoup trop pour un compétiteur de sa trempe. "La lenteur des greens m'a surpris, avant même que la pluie commence à  tomber. Ils étaient moins rapides que samedi, mes putts étaient trop courts", a  expliqué l'Américain, arrivé à Augusta avec le vent en poupe (3 titres en 2013  et un retour au rang de N.1 mondial plus de deux ans après l'avoir perdu). "J'ai bien joué dans l'ensemble dans ce tournoi, mais je m'étais fixé de  faire un dernier score de 65 et je n'y suis pas arrivé (70, ndlr). Si j'avais  atteint cet objectif, l'histoire n'aurait sûrement pas été la même", a ajouté Woods.

Nicklaus en point de mire et les jeunes en embuscade

Son objectif de battre les records de Jack Nicklaus sur deux fronts, 18  titres du Grand Chelem et 6 Masters, est au point mort depuis que Woods a émergé du scandale sexuel qui a failli faire dérailler sa carrière. A 37 ans,  le "Tigre" a certes de longues année devant lui pour réécrire les records de  son sport, puisque que Nicklaus a enlevé son dernier majeur à 46 ans à Augusta  mais le Californien n'est plus le "Tigre" qui dévorait tout au début des années  2000 et il n'inspire plus tout à fait la même crainte chez ses adversaires. De plus en plus jeunes, ils arrivent sur le circuit avec la même ambition que Woods à ses débuts. Le Nord-Irlandais Rory McIlroy n'a que 23 ans et déjà deux majeurs au  compteur (US Open 2011, Championnat PGA 2012), l'Australien Jason Day (2e du  Masters et de l'US Open en 2011 et 3e à Augusta dimanche) a 25 ans, l'Américain  Keegan Bradley, vainqueur du Championnat PGA en 2011, 26 ans, son compatriote  Webb Simpson, titré en 2012 à l'US Open, 27 ans, et le Sud-Africain Charl  Schwartzel, vainqueur du Masters en 2011, 28 ans, autant de noms qui sonnent comme autant de concurrence.

Les douze derniers tournois du Grand Chelem sont revenus à douze joueurs  différents qui sont tous plus jeunes que Tiger Woods, sauf un (Ernie Els). Si Woods n'a plus gagné de Grand Chelem depuis son très médiatique  scandale, ce n'est pas le cas du caddie qu'il a congédié dans ce grand déballage. Le Néo-Zélandais Steve Williams a non seulement remporté le Masters avec Adam Scott mais a en outre joué un rôle crucial dans ce triomphe puisque, de l'aveu de l'Australien, Williams lui a donné la trajectoire du putt gagnant. Woods a au moins pu trouver réconfort auprès de sa nouvelle compagne Lindsey Vonn, présente cette semaine en Georgie. "Il reste encore plein de golf cette saison", a tweeté la skieuse américaine, qui se remet d'une blessure à un genou.

 

Masters de golf