Charley Hoffman, Augusta, 2017
Le golfeur américain Charley Hoffman | AFP - ANDREW REDINGTON

Augusta : Charley Hoffman joue les trouble-fêtes

Publié le , modifié le

L'Américain Charley Hoffman est l'inattendu leader du Masters 2017 après le 1er tour marqué jeudi à Augusta (Géorgie). Sans le numéro 1 mondial, Dustin Johnson, forfait après une chute dans un escalier, Hoffman est en train de jouer un drôle de tour aux autres favoris.

Pour la première fois dans sa carrière, Hoffman, 40 ans, a terminé en tête une journée d'un rendez-vous du Grand Chelem. Le Californien, 52e mondial, a dominé le premier tour avec éclat en réussissant
neuf birdies, dont quatre sur les cinq derniers trous. Avec sa carte de 65, soit sept coups sous le par, l'Américain a relégué son premier poursuivant, son compatriote William McGirt (69), à quatre longueurs. Il faut remonter à 1955 pour trouver trace d'une telle avance après les 18 premiers trous sur le prestigieux Augusta National Golf Club.

Malgré ce premier tour impressionnant, réussi dans des conditions difficiles, jugées par beaucoup à la limite de la régularité, avec de fortes rafales de vent, Hoffman s'est fait voler la vedette par son compatriote Dustin Johnson. Le numéro 1 mondial, victime d'une chute dans les escaliers de sa maison de location la veille au soir et blessé au dos, a tenu en haleine les observateurs et le public toute la matinée. Pour malheureusement déclarer forfait au départ du trou numéro 1

"Un début de rêve"

En l'absence du grand favori, qui restait sur trois victoires de suite, les cartes ont été complétement redistribuées. C'est pour l'instant Hoffman qui s'en est le mieux sorti: "A défaut de trouver d'autres mots, j'ai réussi un début de rêve", a admis l'Américain, dont le meilleur résultat en Grand Chelem est sa 9e place dans l'édition 2015 du Masters, dont il a été 2e à mi-parcours. Malgré sa belle avance, le leader est loin d'être intouchable: l'Anglais Lee Westwood est 3e à cinq coups mais il faut descendre à la 12e place pour trouver le premier favori. Le numéro 2 mondial Rory McIlroy a rallié le club-house avec une carte de 72 (par) après un début de journée inquiétant.

Le Nord-Irlandais, en quête du seul titre du Grand Chelem qui manque à son palmarès, est mieux parti que l'Australien Jason Day (74, 26e) et surtout que l'Américain Jordan Spieth (75, 41e). Un an après sa spectaculaire implosion lors du 4e tour alors qu'il était largement en tête, le Texan, vainqueur de l'édition 2015, a sombré en fin de journée avec un quadruple bogey sur le trou N.15. "Je n'ai plus le choix, il va falloir que je réussisse quelque chose de fort dans le 2e tour", a-t-il admis.

AFP

Masters de golf