Ryder Cup Lee Westwood bras levé sourire 10 2010
Lee Westwood | AFP - A Clary

L'Europe en posture favorable

Publié le , modifié le

L'Europe a pris un avantage conséquent de 9,5 à 6,5 points sur les Etats-Unis dans la Ryder Cup, sur le parcours du Celtic Manor, près de Newport. Douze points seront en jeu dans les 12 simples qui ont été reportés à lundi à cause du mauvais temps pour la première fois depuis la création de l'épreuve en 1927. Menés 4-6 samedi, les Européens ont presque réussi un carton plein lorsque la pluie a permis de lancer les parties après un nouveau retard dû au déluge.

Six doubles, deux foursomes où les deux joueurs de chaque équipe jouent alternativement la même balle, et quatre fourballs, où chaque partenaire joue sa propre balle et le meilleur score compte. Lee Westwood et Luke Donald ont lancé la remontée européenne en infligeant à Tiger Woods associé à Steve Stricker sa pire défaite en Ryder Cup depuis sa première participation en 1997. La paire européenne a battu la paire américaine par six coups avec cinq trous à jouer (6 et 5). Lee Westwood a confirmé au passage qu'il était l'homme fort de la sélection européenne et la bête noire du numéro 1 mondial qu'il a battu six fois en sept parties de double à la Ryder Cup. 

Harrington tient enfin son rang

La paire Nord-Irlandaise Rory McIlroy-Graeme McDowell a ensuite enregistré sa première victoire après une défaite et un match nul face à Zach Johnson et Hunter Mahan battus par 3 et 1. "C'est du drame à l'état pur sur le parcours. Les supporters sont formidables", a déclaré Graeme McDowell, qui a remporté cette année l'US Open. Revenu à égalité 6-6 après les foursomes, l'Europe a continué sur sa lancée dans les quatre balles. L'Irlandais Padraig Harrington a enfin trouvé le rythme pour aider l'Anglais Ross Fischer à battre Jim Furyk et Dustin Johnson et permettre à l'Europe de prendre pour la première fois l'avantage 7-6. Le Suédois Peter Hanson et l'Espagnol Miguel Angel Jimenez ont dominé les "rookies" américains Bubba Watson et Jeff Overton. Phil Mickelson, associé à Rickie Fowler n'a pas pesé lourd face à l'Anglais Ian Poulter et l'Allemand Martin Kaymer vainqueur cette année de son premier tournoi majeur, l'USPGA.

Les frères italiens Edoardo Molinari se sont surpassés pour arracher un match nul à Stewart Cink et Matt Kuchar. Les simples débuteront lundi à 0805 GMT si le temps le permet. La première équipe qui obtiendra 14,5 points sera déclarée gagnante mais en tant que tenants du titre les Etats-Unis conserveront le trophée qu'ils ont reprise en 2008 après trois victoires consécutives si le score est de 14 partout. Si le temps continue à perturber la compétition, toute partie qui ne pourra se terminer sera déclaré nulle et un demi point sera attribué à chaque équipe.

AFP