Woods 032012
Tiger Woods écoute les conseils de son caddie, Joe LaCava. | LANDOV / MAXPPP

Le "Tigre" rugit toujours plus fort

Publié le , modifié le

Beaucoup le pensaient sur le déclin, au bout du rouleau, cramé... Après avoir été secoué et critiqué pendant plus de deux ans en raison de ses déboires, Tiger Woods a signé sa première victoire officielle dimanche sur le parcours de l'Arnold Palmer Invitational Tournament (Floride). Un réveil qui intervient au bon moment, à deux semaines seulement du premier tournoi du Grand Chelem.

Il l'attendait depuis longtemps. Trop longtemps peut-être. Tiger Woods a mis fin dimanche à sa traversée du désert, longue de 924 jours, après sa victoire en Floride sur le parcours de l'Arnold Palmer Invitational Tournament. Leader à l'entame de la dernière manche, l'Américain a accentué l'écart grâce à quatre birdies entre les tours N.3 et N.8, finissant ainsi avec cinq coups d'avance sur McDowell. "Je suis excité, ça ne fait pas de doute. J'ai hâte de continuer sur ce que j'ai fait ici et des progrès que j'ai accompli. Tout se met en place au bon moment", s'est réjoui l'ancien N.1 mondial lors de la cérémonie de remise des prix.

Un calvaire sans fin

Cette victoire met un terme définitif à la période noire vécue pour le natif de Cypress (Californie). Pendant trente mois, le golfeur de 36 ans a connu beaucoup de bas. Ses déboires extra-conjugaux avaient alimenté les tabloïds en novembre 2009. Il avait, par la suite, multiplié les blessures avant de se séparer de son caddie de toujours Steve Williams. Sa triste histoire s'était achevée par une chute au-delà de la 50e place mondiale. Difficile à avaler pour celui qui avait tenu le premier rang pendant 281 semaines consécutives.

En marge de son tournoi, l'ancien golfeur Arnold Palmer a été hospitalisé dimanche à Orlando. Il souffrirait d'un problème d'hypertension. Son absence à la remise des trophées avait été remarquée par les concurrents. Les premiers examens de l'homme aux sept titres du Grand Chelem seraient toutefois rassurants.

La légende continue

À deux semaines seulement du Masters d'Augusta (5-8 avril), le "Tigre" a donc fait son retour sur le devant de la scène. Il figure, bien entendu, parmi les favoris et tentera de remporter son premier tournoi du Grand Chelem depuis juin 2008. Une éternité pour Woods, qui compte quatorze Majeurs depuis le début de sa carrière. Et il ne l'a jamais caché, il garde en ligne de mire le record de victoires en Grand Chelem (18), détenu par Jack Nicklaus. Pour définitivement entrer, s'il ne l'est pas déjà, dans l'Histoire.

Yohan Roblin @yohanroblin