Marcel Siem
L'Allemand Marcel Siem | AFP - PETER MUHLY

L'Allemand Siem remporte l'Open de France, Jacquelin 3e

Publié le , modifié le

Leader vendredi soir, l'Allemand Marcel Siem est revenu en tête de l'Open de France au meilleur moment. Sur le parcours de Saint-Quentin-en-Yvelines, il l'emporte en finissant à -8 avec un coup d'avance sur l'Italien Francesco Molinari et deux sur le Français Raphaël Jacquelin.

Il a fallu qu'il soit très solide. Et même comme ça, il s'est fait peur. Marcel Siem, après avoir fini en haut du classement vendredi soir, avait reculé lors du 3e tour, pour conclure le samedi en 4e place (avec Raphaël Jacquelin) à deux coups des deux leaders, le Danois Hansen et l'Anglais Howell. C'est donc ce retard qu'il devait combler en ce dimanche, ce qu'il a fait, tout en contenant le retour de la furia qui portait le nom de Francesco Molinari. Dans cette ultime journée, l'Italien a réalisé un parcours ahurissant, pour finir la journée à (-7), soit le meilleur score du jour avec trois coups d'avance sur Siem (-4), qui a établi le deuxième meilleur score de cette journée. Un petit coup, c'est tout ce qui a suffi pour offrir la victoire à l'Allemand. "Molinari a mis la pression sur tout le monde", a reconnu Siem

Siem, qui aura 32 ans la semaine prochaine, signe ainsi son deuxième succès sur le circuit EPGA, plus de huit ans après son succès dans le Dunhill Championship. Siem a pris le large avec cinq birdies qui lui ont permis de passer à moins 8 dès le trou N.14 du 4e et dernier tour. Siem est le troisième Allemand à remporter cet Open de France après Bernhard Langer en 1984 et Martin Kaymer en 2009.

Un an après la victoire de Thomas Levet, Raphaël Jacquelin est monté sur le podium. A égalité avec Siem à l'aube de ce dernier jour, le Français a terminé la journée à (-2), concluant l'Open de France avec un très satisfaisant (-6). Il aurait pu conserver le trophée en France. L'objectif était parfaitement atteignable pour le Français, notamment à l'occasion des neufs derniers trous du tournoi. En effet, alors que David Howell et Anders Hansen, le duo de tête samedi soir et donc parti en dernière position dimanche, en finissait avec le N.11, sept joueurs se tenaient encore en deux coups.

Le classement final

1. Marcel Siem (GER) 276 (68-68-73-67)
2. Francesco Molinari (ITA) 277 (71-68-74-64)
3. Raphaël Jacquelin (FRA) 278 (68-71-70-69)
4. David Lynn (ENG) 279 (67-72-72-68)
. Ian Poulter (ENG) 279 (72-69-69-69)
. David Howell (ENG) 279 (70-70-67-72)
7. Brendan Steele (USA) 280 (70-70-71-69)
. Henrik Stenson (SUE) 280 (68-73-69-70)
9. Soren Kjeldsen (DEN) 281 (70-71-71-69)
. Justin Rose (ENG) 281 (71-73-68-69)
11. Nicolas Colsaerts (BEL) 282 (70-72-69-71)
. Anders Hansen (DEN) 282 (70-68-69-75)
...
15. Thongchai Jaidee (THA) 283 (66-75-70-72)
...
17. Matteo Manassero (ITA) 284 (66-75-72-71)
. Graeme McDowell (IRN) 284 (72-69-71-72)
...
40. Lee Westwood (ENG) 289 (70-73-76-70)
. Jean-François Lucquin (FRA) 289 (73-71-74-71)
. Grégory Havret (FRA) 289 (70-73-74-72)
...
70. Martin Kaymer (GER) 300 (73-72-78-77)