golfeur nuages prétexte 15072010
Le golf de Saint-Quentinen Yvelines | AFP-Fife

La France organisera la Ryder Cup 2018 !

Publié le , modifié le

Pour la première fois de son histoire, la France sera le pays hôte de la prestigieuse Ryder Cup en 2018. Ainsi en a décidé le comité européen de la compétition, réuni à Londres, et qui a choisi la France au détriment de l'Espagne, les Pays-Bas, l'Allemagne et le Portugal. L'épreuve se déroulera surs le parcours du Golf national de Saint-Quentin en Yvelines.

"C'est un immense privilège". Pascal Grizot, directeur de la candidature française

Donnée favorite pour l'obtention de cette Ryder Cup 2018, la France avait pris peur ces derniers jours d'un retour dans la course de dernière minute de la candidature espagnole. La mort du légendaire Severiano Ballesteros aurait pu, en effet, pousser les membres du jury à un vote dicté par le sentimentalisme. Il n'en a rien été et c'est donc avec une immense joie que le comité d'organisation tricolore a accueilli la nouvelle de la bouche de George O'Grady, le président de l'European Tour. Réuni autour de Georges Barbaret, le président de la fédération française de Golf, la Ministre des Sports Chantal Jouanno, ainsi que les golfeurs Thomas Levet et Jean Van de Velde se sont tous tombés dans les bras. "La décision de la Ryder Cup de sélectionner la France est un honneur pour le pays, pour la fédération française de golf, pour les partenaires publics et privés qui nous ont soutenus", a déclaré Pascal Grizot, directeur de la candidature française. "C'est un immense privilège pour tous les golfeurs qui ont soutenu ce projet", a-t-il souligné.

La délégation tricolore peut pavoiser. Car ce succès assure à la fois prestige et retombées économiques. Cette compétition qui, rappelons-le, oppose l'Europe aux Etats-Unis à travers une sélection de leur meilleurs joueurs, est le plus fameux trophée du Golf avec les quatre tournois du Grand Chelem. Créée en 1927, l'épreuve a longtemps été écrasée par les Américains, mais  les Européens ont repris la main depuis une quinzaine d'années, remportant six des huit dernières éditions. Suivant le principe d'alternance, les Ryder Cups 2012, 2014 et 2016 auront lieu respectivement dans  l'Illinois, en Ecosse et dans le Minnesota. Avec, à chaque fois, une exposition médiatique et des bénéfices financiers plus importants. A titre d'exemple, la dernière édition, gagnée par les Européens l'automne dernier sur le  parcours de Celtic Manor au Pays de Galles, a été suivie sur place par 244.000  spectateurs, dont 18% venus de l'étranger, et a touché 620 millions de foyers  dans 195 pays à la télévision.

L'écrin de Saint-Quentin

Autant dire que la France entend bien tabler sur cet évènement majeur pour créer un "boom" national du Golf. l y a 410.000 licenciés dans l'Hexagone, ce qui en fait le  septième sport le plus pratiqué, mais cela ne représente que 0,61% de la  population, à comparer aux 5,8% de Suédois qui fréquentent les fairways ou aux  9,5% d'Américains. Le pays dispose de 680 parcours, soit 35% de moins que la moyenne  européenne rapporté au nombre d'habitants. Pour combler le retard, c'est bien sûr le plus beau fleuron de nos parcours nationaux, le Golf de Saint-Quentin en Yvelines, qui a été choisi pour accueillir les meilleurs spécialistes de la petite balle blanche. En espérant que d'ici 2018, un champion français se soit révélé et fasse partie de l'équipe européenne... Depuis ce mardi, on sait désormais que les rêves deviennent parfois réalité !

Déclarations :

Chantal Jouanno (ministre des Sports): "On ressent beaucoup d'honneur et d'émotion et en même temps une certaine humilité car la Ryder Cup est un événement mondial. Il y a donc une exigence d'excellence. C'est une chance extraordinaire pour promouvoir la pratique du golf en France. C'est le soutien de l'ensemble des golfeurs qui a fait la différence."
Thomas Levet (joueur de Ryder Cup): "C'est un jour incroyable. On a sept ans pour réaliser ce rêve de fou. On a fait un très bon boulot. C'est le plus beau prix qu'on puisse recevoir. La Ryder Cup, pour l'atmosphère, c'est comme une finale de la Ligue des champions de foot qui dure trois jours. J'ai déjà emmené des gens à la Ryder Cup, des gens qui ne jouaient pas au golf, ils ont acheté des clubs le lendemain."
Christophe Muniesa (Directeur technique national du golf): "C'est la plus belle épreuve du golf. C'est l'occasion de montrer le golf sous son meilleur jour avec toute la ferveur populaire que cet événement est capable de créer. A l'issue de l'accueil d'un grand événement, il y a ensuite un engouement populaire, ça a été le cas pour le foot et pour le rugby. On pense que cela peut se produire aussi pour le golf. Nous avons douze Français sur le circuit européen. Nous avons toutes les chances d'avoir des joueurs dans l'équipe d'Europe en 2018."
Pascal Grizot (responsable du comité de candidature): "C'est un jour historique pour la France et la fédération française de golf. C'est un énorme honneur. Les 410.000 golfeurs qui ont soutenu notre candidature savent que c'est quelque chose d'énorme. Toutes les opérations de développement vont se trouver accélérer avec cette victoire. Nous allons avoir l'occasion de montrer à tous les Français que le golf est un sport merveilleux qui mérite d'être partagé par tous."

La formule de la compétition :

La Ryder Cup, prestigieuse épreuve bisannuelle de golf entre l'Europe et les Etats-Unis, dont l'organisation pour 2018 a été confiée mardi à la France, se joue en 28 points: 16 en doubles (huit "fourballs" et huit "foursomes") et 12 en simples (match play). Les équipes, formées de 12 joueurs, s'affrontent en double pendant deux jours, les vendredi et samedi, puis en simple le dimanche. Le "fourball" (quatre balles) oppose une paire européenne à une paire américaine. Chaque participant joue sa balle et l'équipe prend en compte le meilleur score sur chaque trou. Lorsque l'équipe mène de plus de trous qu'il n'en reste à jouer, le match est arrêté. On annonce le score en donnant le nombre de trous gagnés de plus que l'adversaire et le nombre de trous restant à jouer (par exemple 3 et 2). Le "foursome" se dispute également par paires. Mais cette fois, dans chaque équipe, les joueurs tapent en alternance la même balle. Les simples se disputent selon la formule du match play, en comptant les points trou par trou. Celui qui réalise le meilleur trou gagne un point (un demi-point en cas d'égalité).

Julien Lamotte