Golf Woods Tiger swing Masters d'Augusta 04 2010
Le N.1 mondial Tiger Woods | AFP - Timothy A. Clary

La chasse est ouverte dans La Mecque du golf

Publié le , modifié le

Tiger Woods tentera de prouver qu'il est toujours l'un des meilleurs golfeurs du monde, alors que débute jeudi le British Open, sur le légendaire parcours de St Andrews, en Ecosse, où il est déjà double vainqueur. L'Américain essaiera de prouver que les scandales n'ont pas affecté son jeu. L'actuel numéro 1 mondial a remporté les deux précédentes éditions du British Open disputées à St. Andrews en 2000 et 2005 -l'Open est organisé sur cinq parcours, alternativement.

Une victoire en Ecosse serait la première depuis qu'il a admis avoir trompé sa femme avec de multiples maîtresses, l'hiver dernier. "Les deux années où j'ai gagné ici, mes putts longs ont été beaux et j'ai envoyé la balle aux bons endroits. J'ai compris comment jouer ce parcours", a déclaré Woods, qui n'a jamais été si loin dans une saison sans remporter un seul tournoi. Si Woods reste le favori des bookmakers britanniques, plusieurs concurrents pourraient lui ravir son titre dimanche sur les mythiques greens écossais. "Dans ses bons jours, il (Tiger Woods) est toujours le meilleur joueur du monde, mais je crois qu'il y a des gars qui se sont désormais rapprochés de lui", a confirmé le Sud-Africain Ernie Els, double vainqueur de l'US Open, pour qui l'écart de niveau entre le N.1 mondial et ses poursuivants s'est réduit depuis sa large victoire en 2000 avec huit coups d'avance.

Parmi les prétendants figure le jeune loup nord-irlandais Rory McIlroy, 21 ans, N.2 des parieurs. "J'ai bien joué ici dans le passé, et si je ne me laisse pas dominer par l'évènement, il n'y a pas de raison que je ne puisse pas recommencer", a déclaré le jeune homme, qui n'a jamais réalisé un parcours en plus de 69 coups sur l'"Old Course". Woods et McIlroy devront faire face à plusieurs autres rivaux à la succession de l'Américain Stewart Cink, vainqueur l'an dernier de cet Open de Grande-Bretagne, sur le parcours de Turnburry. L'Espagnol Sergio Garcia, N.2 mondial il y a 18 mois, espère retrouver sa splendeur passée. "Je vais faire de mon mieux. J'aime ce tournoi, la foule, et j'espère retrouver ma forme", a affirmé le désormais 44e mondial, en s'entraînant mardi avec un maillot de l'équipe d'Espagne, championne du monde de football.

Phil Mickelson, qui n'a jamais remporté l'Open, voit en cette édition sa meilleure chance. "Il n'y a pas de doute, celui-ci (le parcours) convient le mieux à mon jeu (...) Je ne me sens pas contraint, je pense qu'il y a de la place pour taper", a déclaré le gaucher californien. Trois Français espèreront succéder à Arnaud Massy, seul vainqueur tricolore du British Open, en 1907. Grégory Havret (107e mondial) a manqué le cut début juillet à l'Open d'Ecosse, après avoir terminé deuxième de l'US Open en juin. Le Parisien Thomas Levet n'a pas passé le cut lors des l'Open de France puis de celui d'Ecosse. Quant au jeune Victor Dubuisson (20 ans), il participera à son premier Open. L'amateur antibois reste sur une 56e place à l'Open de France au début du mois.

AFP