Fred Couples
Fred Couples | JAMIE SQUIRE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Couples reverdit, Woods s'enlise

Publié le , modifié le

Le vétéran Américain Fred Couples, 52 ans, partageait la tête du Masters après le deuxième tour, vingt ans après sa seule victoire à Augusta, alors que Rory McIlroy restait à l'affût juste derrière et que Tiger Woods était en difficulté. Avec une carte de 67 (5 sous le par) pour un total après deux tours de 139 (5 sous le par), Couples occupait la tête de la 76e édition du premier tournoi du Grand Chelem de la saison en compagnie de Jason Dufner.

Ce duo comptait un coup d'avance sur un quintet composé du Nord-Irlandais Rory McIlroy, de l'Anglais Lee Westwood, de l'Espagnol Sergio Garcia, de l'Américain Bubba Watson et du Sud-Africain Louis Oosthuizen. Seul leader à l'issue du 1er tour, Westwood aurait pu garder la tête du tournoi s'il n'était pas venu finir sa partie sur un double bogey au trou N.18, où il a dû avoir recours à trois putts pour couvrir environ quatre mètres.

McIlroy est parvenu à rebondir après un premier tour moyen et a rendu une carte de 69 (-3) garnie de cinq birdies et deux bogeys, soit deux coups de mieux que la veille au 1er tour pour ses premiers pas à Augusta depuis un an et son effondrement alors qu'il était largement en tête à neuf trous de la fin. McIlroy avait deux ans lorsque que Couples a enfilé la veste verte remise au vainqueur du Masters. Vingt ans plus tard, l'Américain est toujours vert et il en fait la démonstration vendredi avec sept birdies et sa deuxième meilleure carte à Augusta en 106 parties depuis sa première participation en 1983. 

McIlroy à l'affût

"Je connais chaque centimètre de ce parcours. Je sens que j'ai les moyens de le déchiffrer et d'y produire des scores bas", a dit Couples, un régulier du Senior Tour américain et ne joue presque plus sur le circuit PGA. A 52 ans, il peut devenir le plus vieux joueur à remporter un titre du Grand Chelem, effaçant Julius Boros, vainqueur à 48 ans du Championnat PGA en 1968. "J'espère que je serai aussi cool que Fred quand j'aurai 52 ans, c'est un chic type", a jugé McIlroy. 

Tiger Woods, déjà guère brillant jeudi, a rendu une médiocre carte de 75 (+3), la plus mauvaise de sa carrière pour un 2e tour du Masters et seulement un coup de moins que sa pire carte en tant que professionnel à Augusta. Mécontent de son swing, il a montré des signes de fragilité après plusieurs de ses coups, ne cachant pas son mécontentement. Après son coup de départ raté au N.16, un par 3 où il est allé bien au-delà du green, le Tigre a par exemple lâché son fer 9 à terre et a donné un grand coup de pied dedans. Son putting a par contre bien marché et lui a permis de limiter la casse: Woods pointe à la 40e place ex aequo à huit coups des deux leaders. "Il faut que je fasse un 3e tour solide (samedi) pour réduire mon retard et que je prenne un bon départ dimanche au dernier tour", a dit Woods.

Classement à l'issue du 2e tour

1. Jason Dufner (USA) 139 (69-70)
. Fred Couples (USA) 139 (72-67)
3. Louis Oosthuizen (RSA) 140 (68-72)
. Lee Westwood (ENG) 140 (67-73)
. Sergio Garcia (ESP) 140 (72-68)
. Rory McIlroy (NIR) 140 (71-69)
. Bubba Watson (USA) 140 (69-71)
8. Paul Lawrie (SCO) 141 (69-72)
. Matt Kuchar (USA) 141 (71-70)
. Miguel Angel Jimenez (ESP) 141 (69-72)
11. Ben Crane (USA) 142 (69-73)
. Charles Howell (USA) 142 (72-70)
. Vijay Singh (FIJ) 142 (70-72)
. Phil Mickelson (USA) 142 (74-68)
. Peter Hanson (SWE) 142 (68-74)
. Aaron Baddeley (AUS) 142 (71-71)
. Henrik Stenson (SWE) 142 (71-71)
. Nick Watney (USA) 142 (71-71)
19. Sean O'Hair (USA) 143 (73-70)
. Jonathan Byrd (USA) 143 (72-71)
. Jim Furyk (USA) 143 (70-73)
. Yang Yong-Eun (KOR) 143 (73-70)
. Gary Woodland (USA) 143 (73-70)
...
24. Padraig Harrington (IRL) 144 (71-73)
40. Charl Schwartzel (RSA) 147 (72-75)
. Tiger Woods (USA) 147 (72-75)
47. Luke Donald (ENG) 148 (75-73)
 
N'ont pas passé le cut: Trevor Immelman (RSA) 150 (74-76), Paul Casey (ENG) 151 (76-75), Mike Weir (CAN) 151 (72-69), Jose Maria Olazabal (ESP) 151 (75-76), Tom Watson (USA) 151 (77-74), Rory Sabbatini (RSA) 152 (72-80), Ryo Ishikawa (JPN) 153 (76-77), Darren Clarke (NIR) 154 (73-81)

Grégory Jouin @GregoryJouin