Philippe Gilbert
Philippe Gilbert enlève la première étape | DR

Gilbert remporte la première étape du Tour

Publié le , modifié le

Le Belge Philippe Gilbert (Omega Pharma), champion de Belgique, a remporté la première étape du Tour de France après 191, 5 km, samedi au Mont des Alouettes, et a endossé le maillot jaune de leader. L'Espagnol Alberto Contador, retardé par une chute collective, a terminé à près d'une minute et demie. Gilbert s'est imposé, de 3 secondes, devant l'Australien Cadel Evans. Le Norvégien Thor Hushovd a pris la troisième place, à 6 secondes.

Contador perd du temps...

Contador a été retardé avec le gros du peloton par une chute survenue à 9 kilomètres de l'arrivée, quand un coureur de l'équipe Astana a touché une spectatrice sur le bas-côté. L'empilage, spectaculaire sur toute la largeur de la chaussée, a scindé le peloton. Contador s'est retrouvé dans un groupe de chasse souvent mené par les équipiers du champion olympique, son compatriote Samuel Sanchez. Sur la ligne, le vainqueur sortant est arrivé avant Andy Schleck et quelques autres prétendants au podium (Gesink, Basso, Wiggins, Leipheimer), retardés dans le final. Mais ils ont bénéficié, eux, d'un point du règlement précisant qu'en cas d'incident ou de chute dans les trois derniers kilomètres un coureur se voit attribuer le temps du groupe auquel il appartenait.

Lors de cette étape, tout s'est excité dès le kilomètre 0. Une échappée lancée dès le départ par Perrig Quemeneur (Europcar), suivi aussitôt par Jérémy Roy (FDJ) et le Néerlandais Lieuwe Westra (Vacansoleil) a ouvert la course sur plus de 172 kilomètres. Le trio, contrôlé à distance par l'équipe Omega-Pharma, a compté une avance plafonnée à un peu plus de 5 minutes d'avance à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée. D'autres formations ont aidé les équipiers de Gilbert par la suite pour revenir sur les hommes de tête, rejoints à 18 kilomètres de l'arrivée.

Protégé par ses équipiers, le Belge Jurgen Roelandts étant le dernier à  l'emmener, Gilbert a contrôlé en permanence ses adversaires. Après une tentative du Kazakh Alexandre Vinokourov, il a réagi au démarrage du Suisse Fabian Cancellara qui a coupé son effort aux 500 mètres. Gilbert, au-dessus du lot, a démarré une seconde fois et a creusé l'écart  jusqu'à la ligne.

Voeckler: "J'ai un peu coincé dans le final"

"Pour l'équipe Europcar aujourd'hui c'était très bien. On avait un coureur échappé, on a bien travaillé avec l'équipe Omega Pharma sur la fin. Moi j'ai un peu coincé dans le final. Quand Vinokourov a attaqué je l'ai suivi, quand Phil a contré, là j'ai pas pu y aller. Celui qui a la prétention de dire qu'il est passé à côté de la victoire aujourd'hui n'est pas réaliste" a indiqué Voeckler à l'arrivée. "Pour ce départ en Vendée il y avait beaucoup d'émotion mais j'ai fait ma course, il ne faut pas se disperser. C'était prévu de mettre un homme devant, on devait bien ça au public vendéen, on leur devait bien ça", a ajouté le régional de l'étape.

De son côté, Gilbert, l'ancien coureur de la Française des Jeux, est irrésistible depuis son succès de la Flèche Brabançonne le 13 avril dernier. Le Wallon a gagné toutes les courses dans lesquelles il s'est aligné. Auteur d'un grand chelem dans les trois "classiques" ardennaises (Amstel Gold Race, Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège), il a remporté ensuite le Tour de Belgique, le Ster Elektrotoer puis, dimanche dernier, le Championnat de Belgique. Au Mont des Alouettes, Gilbert a enlevé son 13e succès de la saison, son premier dans le Tour auquel il participe pour la 5e fois.

Voir la video

Voir la video

Gilles Gaillard