Gilbert portrait peloton TDF 2011
Philippe Gilbert (Omega Pharma Lotto) | JOEL SAGET / AFP

Gilbert aux côtés d'Evans en 2012 ?

Publié le , modifié le

Grande star de la saison 2011, avec ses succès sur l'Amstel Gold Race, la Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège ou la Flèche Brabançonne, Philippe Gilbert pourrait être le gros transfert de l'intersaison. Victime des déchirements politiques de son pays, le champion de Belgique pourrait quitter la formation belge Omega-Pharma-Lotto pour rejoindre l'équipe BMC, de Cadel Evans, selon L'Equipe. Coéquipiers chez Lotto en 2009, les 2 hommes formeraient un duo prestigieux.

Maillot jaune un jour, maillot à pois un temps, maillot vert et toujours en lutte pour le revêtir de nouveau, une victoire d'étape, Philippe Gilbert a été l'un des grands animateurs des deux premières semaines du Tour de France. Ce n'est pas une surprise. Cette année, il a été l'une des stars du circuit. Premier depuis 2004 à réaliser le triptique des classiques ardennaises (Amstel Gold Race - Flèche Wallonne - Liège-Bastogne-Liège), il a en plus remporté la Flèche Brabançonne, fini 3e de Milan-San Remo, 9e du Tour des Flandres... Avec une telle saison, le coureur de 29 ans est logiquement l'une des cibles des autres équipes pour l'attirer dans leurs filets. De là à franchir le cap, il y a un pas qu'il semble vouloir faire.

Leader de la formation belge Omega-Pharma-Lotto, l'ancien de la Française des Jeux semble lassé par toutes les polémiques de son pays. La crise entre Flamands et Wallons a fini par placer le champion de Belgique au milieu du gué, lui qui se prétend d"abord "coureur belge qui oeuvre pour son pays. Je me refuse à prendre parti pour telle ou telle cause, car aujourd'hui, j'ai à défendre l'image d'un seul peuple." Les sous-entendus de la presse d'outre-Quiévrain suite à l'interpellation d'un chauffeur des VIP de l'équipe Omega juste avant le départ du Tour ont peut-être achevé son oeuvre destructrice dans l'esprit du coureur. D'autant plus que lorsqu'il a avancé l'idée qu'il pourrait ne pas courir l'an prochain pour une équipe belge, la presse de son pays s'est déchainée.

Selon L'Equipe, il pourrait prendre la direction de l'équipe BMC, et ainsi rejoindre son ancien leader, Cadel Evans. Tous deux avaient roulé ensemble en 2009 sous les couleurs de Lotto, et ce duo pourrait bien être une arme terrible, que ce soit sur les classiques du Nord ou sur les grands Tours. Et BMC pourrait bien également attirer le Norvégien Thor Hushovd (Cervelo), également porteur du maillot jaune et vainqueur d'étape sur ce Tour, pour amener ses qualités de rouleur et surtout de sprinteur. Avec ce trio, cette formation aurait des allures de "dream team". Une victoire de l'Australien dès cette année sur la Grande Boucle, lui qui pointe en 3e position du classement général à 2'15" de Thomas Voeckler, amplifierait cette dimension.