Gicquel passe à la trappe

Publié le , modifié le

Marc Gicquel n'a pas profité de la wild-card de la FFT pour aller loin dans son 8e Roland-Garros. Le Français a échoué au premier tour face à un ancien pensionnaire du Top 10 mondial, Fernando Verdasco. Un match à sens unique en faveur de l'Espagnol, vainqueur 6-2, 6-3, 6-1 en 1h31.

A 36 ans, le Breton n'attend plus grand chose de sa carrière. Tout proche de ranger sa raquette, il aurait certainement souhaité aller plus loin que le 2e tour à la Porte d'Auteuil qui est son meilleur résultat (2005, 2010, 2012). Mais il est tombé sur un Verdasco très en jambe et largement supérieur. Redescendu au 53e rang mondial, l'Ibère n'a plus sa puissance ni sa régularité d'antan mais il peut encore réaliser des coups d'éclat. Ce fût le cas mardi sans forcer plus que ça son talent. Au prochain tour, Verdasco pourrait retrouver un autre français : Nicolas Mahut. Encore faut-il que l'Angevin se défasse du Serbe Janko Tipsarevic...