Richard Gasquet
Richard Gasquet | KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Gasquet en mode Terminator

Publié le , modifié le

Richard Gasquet (N.7) s’est montré expéditif pour se qualifier pour le 3e tour des Internationaux de France en pulvérisant le Polonais Michal Przysiezny (6-3, 6-3, 6-0). Le Français profite à fond d’un bon tableau pour s’économiser avant les grosses échéances.

Richard Gasquet a évolué un cran au dessus de son adversaire tout au long d'une partie rondement menée et conclue en seulement 1h29. Le Biterrois a pris d'entrée les commandes du match pour se détacher (4-0) avant de se déconcentrer, laissant son rival revenir à 3-4. 

Trois classes d'écart

Mais Il a de nouveau accéléré pour prendre le set et le match à son compte, se détachant irrésistiblement dans les deux manches suivantes, concluant même sur une roue de bicyclette sa démonstration face au qualifié slave (133e mondial). Ce sera forcément plus difficile au prochain tour contre ou le Russe Nikolay Davydenko, ancien demi-finaliste Porte d'Auteuil, tombeur de l'Ouzbek Denis Istomin 6-4, 7-5, 6-2, mais Gasquet peut vraiment viser un premier quart de finale à Roland cette année après deux échecs en huitièmes en 2011 et 2012.

"J'ai bien négocié les deux premiers tours", a confié le Languedocien. "J'ai gardé de l'énergie. C'était important pour moi de gagner en trois sets car c'est difficile d'enchaîner deux jours de suite sur un Grand Chelem. Je n'ai pas du tout puisé donc je serai prêt pour le troisième tour", a expliqué Gasquet en conférence de presse. "Je préfère largement gagner en étant frais. C'est maintenant que les matches durs arrivent. Je préfère largement ce scénario-là au lieu d'avoir puisé physiquement"

Vidéo : La réaction de Richard Gasquet

Voir la video