Richard Gasquet - Roland-Garros 2012
Richard Gasquet rencontre Grigor Dimitrov ce jeudi, l'un des joueurs les plus prometteurs du circuit | AFP - GABRIEL BOUYS

Gasquet-Dimitrov : le talent face-à-face

Publié le , modifié le

Richard Gasquet est la tête d’affiche française de la 5e journée jeudi des Internationaux de France, opposé au prometteur bulgare, Grigor Dimitrov. Rafael Nadal, lui, affronte l’Ouzbek Denis Istomin. Virginie Razzano rencontre la Néerlandaise Arantxa Rus. A noter que Jo-Wilfried Tsonga doit terminer son match face Stebe, tout comme Clément contre Goffin, les deux rencontres ayant été interrompues par la pluie.

Du talent pur. A l’heure où le tennis masculin se stéréotype vers des joueurs de plus en plus puissants de fond de court, le duel entre Richard Gasquet (N.17) et Grigor Dimitrov fait figure d’ovni. Les deux joueurs bonhommes sont réputés pour la qualité de leur jeu, leurs fulgurances offensives. Ils sont peu nombreux sur le circuit à pouvoir rivaliser avec eux dans ce domaine. Ils ont tous les deux été étiquetés « génies » du tennis chez les juniors. Le Mozart du tennis français face à « Baby-Federer ». Des surnoms flatteurs, mais dans les faits ? Si on leur a promis (à tort ?) un avenir doré dans la discipline, la confirmation prend du temps à arriver. 

Chez les pros, ce n’est pas la même rengaine. Gasquet a un temps tutoyé les meilleurs (7e mondial). C’était en 2007, déjà. Depuis, son toucher de balle où la pureté de son revers ne l’ont plus mené vers les sommets. A 21 ans, Dimitrov prend plus de temps encore à décoller. L’élève de Patrick Moratoglou pointe aujourd’hui à la 87e place mondiale. 2012 sera-t-elle l’année de son ascension ? Quand on l’interroge, Gasquet y croit. Le potentiel de son adversaire du deuxième tour n’est plus à prouver.  "Il a vraiment la même gestuelle que Federer. Il a beaucoup de talent. Chaque fois que je l'ai joué, j'ai dû jouer super fort. Il arrivera dans les dix premiers mondiaux, ça c'est sûr". « Chaque fois », le terme est un peu fort. Sur le circuit principal, ils ne se sont croisés qu’une seule fois. C’était à Dubai en 2011 pour une victoire 6-2, 6-4 du français. Alors Dimitrov, vrai danger ou fausse menace ? 

Razzano en état de marche ?

Le favori de l’épreuve, Rafael Nadal (N.2) est attendu contre Denis Istomin. Le niveau de jeu développé par le Majorquin, sa quasi-invincibilité à Roland-Garros le donnent gagnant à 99%. De plus, l’Ouzbek réussi plutôt bien au sextuple vainqueur du tournoi puisqu’il l’a battu deux fois en autant de rencontres. Une simple formalité. Sur le papier.

Plus incertain, en revanche, sera le résultat de la rencontre en Virginie Razzano (111e) et Arantxa Rus. Paralysée par des crampes à la fin de sa rencontre triomphale face à Serena Williams (N.5), la Nîmoise aura-t-elle la caisse suffisante pour passer un tour de plus. A 29 ans, elle se dit elle-même « no limit » lorsqu’il s’agit d’aller chercher dans ses réserves. Il lui faudra au moins ça pour venir à bout de la Néerlandaise (88e). En effet, l’année dernière elle créé la surprise en venant à bout de Kim Clijsters dès le deuxième tour. Avec ces deux joueuses, rien n’est impossible.