Richard Gasquet revers Rome ATP 05 2011
Richard Gasquet | AFP - ALBERTO PIZZOLI

Gasquet à l'épreuve du feu

Publié le , modifié le

Après trois premiers matches bien gérés, Richard Gasquet s'attaque à un morceau de choix, dimanche, sur le court Philippe Chatrier. Le Bitterois s'apprête en effet à affronter l'impitoyable Novak Djokovic, invaincu depuis 40 matches et grand prétendant au titre. Si l'affiche semble déséquilibrée - le Serbe (N.2) a remporté 4 de leurs 5 oppositions - Gasquet affiche un bel état de forme qui laisse présager d'une belle rencontre.

Ca s'annonce compliqué ! Voilà ce qu'on n'a de cesse d'entendre, dimanche matin, dans les allées de Roland-Garros, quelques heures avant le match entre Richard Gasquet et Novak Djokovic. Mais en dépit des pronostics qui ne sont vraiment pas à son avantage, Gasquet veut jouer sa chance à fond. Récent demi-finaliste à Rome, le Français est en grande forme. Et après ses succès en début de tournoi face à Stepanek, Granollers et Bellucci, la confiance est au rendez-vous. "Richard joue sans doute le meilleur tennis de sa vie, estime à juste titre Novak Djokovic. Il a beaucoup de confiance et croit plus en ses capacités face aux meilleurs. Il frappe la balle mieux que jamais, est plus constant mentalement." "Ca va être un grand match, se réjouit de son côté Gasquet. (...) Et si je débute bien ma partie ... qui sait ?"

Ce qu'on sait, c'est que "Djoko" est dans une forme éblouissante. Rien ni personne ne lui résiste depuis maintenant 40 rencontres. Et cette invincibilité à de quoi mettre une sacrée pression sur les épaules de Gasquet ! D'autant que le Serbe n'a pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin : "Je veux aller le plus loin possible dans ce tableau. Et si je deviens N.1, je serais bien sûr ravi (sourire). Mais ce n'est pas ma priorité. Je prends les matches comme ils viennent et ce que j'ai en tête c'est mon prochain adversaire." Un adversaire qu'il a déjà battu à quatre reprises et contre lequel il reste sur une victoire facile à Indian Wells en mars dernier. Gasquet en garde un souvenir plutôt vif .  "Il était impressionnant", explique-t-il sans détour. Comme depuis le début des Internationaux de France d'ailleurs où Djokovic s'est tranquillement offert les scalps de De Bakker, Hanescu et Del Potro.

"Il ne fait pas de fautes, il joue un tennis incroyable, constate simplement Gasquet. Je vais essayer de l'embêter le plus possible, de faire un grand match. D'être en deuxième semaine et de pouvoir le jouer, c'est une belle récompense. Même s'il y a plus facile." Pour tenter de réaliser un exploit, le Bitterois va devoir miser sur son service et essayer d'imposer son tempo pour ne pas se laisser mener par le bout de la raquette. "Si Richard peut s’appuyer sur une bonne première balle de service, s’il va vers l’avant, s’il joue droit vers Djokovic et qu’il essaie de bloquer le Serbe au centre, alors il a une chance, analyse l'ancien DTN Patrice Dominguez. S’il ne maîtrise pas l’un de ces éléments, alors Djokovic imposera sa loi du fond du court." Reste que sur ce court, le public, attendu en masse, viendra soutenir son chouchou. Un soutien dans lequel Gasquet pourrait alors puiser de précieuses forces.

Isabelle Trancoën