Alain Gallopin portrait
Le directeur sportif de Radioshack - Nissan Alain Gallopin | PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN TEAMS

Gallopin : « Je ne vais pas tuer l’équipe pour un jour de plus »

Publié le , modifié le

La vie est toujours aussi belle pour les Radioshack-Nissan. Mais la défense du maillot jaune de Fabian Cancellara commence à laisser des traces. Alain Gallopin n’a pas l’intention de griller ses troupes sinon Frank Schleck et Andreas Klöden pourraient en pâtir.

 

Q : Fabian Cancellara est toujours en jaune. C’est encore une belle journée pour vous ?
R : « L’équipe est fatiguée après la journée de dimanche et celle d’aujourd’hui. Quand tu as un maillot sur le Tour, tu fais tout pour le défendre. Fabian est très bien mais il a été protégé toute la journée. Hormis Klöden et Schleck, tous les autres coureurs ont travaillé pour aller chercher des bidons, protéger du vent. J’ai vu que le vieux Horner était encore là pour boucher un trou. Ça fait plaisir. »

Q : C’est une étape qui va laisser des traces ?
R : « Dans les organismes, c’est sûr. J’ai aussi vu que Sky avait perdu un coureur. Quand tu as le maillot ça coûte beaucoup d’énergie mais tu n’es pas dans les chutes et c’est très important. »

Q : Les trois étapes qui arrivent seront plus calmes pour votre équipe ?
R : « Plus tranquille oui. Après il y a quelques endroits stratégiques. Il y a beaucoup de vent quand on roule sur le bord de mer, du vent de côté. Là aussi ça coûte beaucoup d’énergie. On va défendre le maillot mais pas à tout prix. On a déjà bien rempli notre contrat. On a montré qu’on était une belle équipe, qu’on était fort mais je ne vais pas tuer le reste de l’équipe pour un jour ou deux de plus. Il en faut pour tout le monde. »