Jean-Christophe Péraud s'impose au Faron
Jean-Christophe Péraud (AG2R) s'impose au sommet du Mont Faron | PHOTOPQR - NICE MATIN

Gadret, Bardet, les garde-côtes de Péraud

Publié le , modifié le

Jean-Christophe Péraud, le leader de l’équipe AG2R, sera épaulé dans les cols par deux coureurs bien distincts, l’expérimenté John Gadret et le néophyte Romain Bardet. De quoi réaliser son objectif, se rapprocher du Top 5.

A 36 ans, Jean-Christophe Péraud n’a plus de temps à perdre s’il veut un jour marquer le Tour de son empreinte. Révélation de l’édition 2011 qu’il a achevée à un flatteur 10e rang –pour sa première participation-, le Toulousain n’avait pas confirmé l’année dernière (44e). Il n’a pas digéré, et se projette avec ambition sur cette Grande Boucle 2013 qu’il espère fructueuse pour lui et ses coéquipiers.

"Niveau général relevé"

"On va essayer de faire un bon classement général, et à titre perso, je vais tenter de gagner une étape mais mon objectif reste de me rapprocher de la 5e place", a confié le grimpeur trentenaire. "J’ai déjà fait 9e (après le déclassement de Contador), je vais essayer d’aller grappiller des places mais ce sont les plus dures à prendre".

"Le niveau général est particulièrement élevé cette année. J’ai eu des bonnes et des mauvaises expériences sur le Tour, c’est sûr. Le parcours est plutôt intelligent", a-t-il poursuivi. "Le fait de rentrer dans le vif du sujet dès la deuxième étape va peut-être permettre d’avoir moins de chutes. J’espère qu’on aura un peloton en bonne santé à la sortie de la Corse. Je n’ai pas fait de VTT cette année, juste de la route", a-t-il encore expliqué. "Je me suis bien senti au fur et à mesure du Tour de Suisse. J’espère que ca va monter crescendo sur ce Tour de France".

Bardet en apprentissage

Afin de prêter main forte à l’ancien vététiste, Vincent Lavenu a composé une équipe équilibré (Bouet, Riblon, Dupont) et lui a adjoint deux coéquipiers très différents mais autant valeureux l’un que l’autre : le jeune Romain Bardet (22 ans) et l’aguerri John Gadret, pro depuis 2004 et 3e du Giro 2011, qui rêve d’une étape mythique : "mon objectif, ça va être d’épauler Jean-Christophe Péraud dans la montagne. Et puis pourquoi ne pas viser une victoire d’étape ? Il y a des arrivées mythiques en haut du Ventoux ou de l’Alpe-D’Huez. Mais il n’y a que des grands champions qui ont réussi à le faire jusqu’à maintenant donc ça sera dur. J’aimerais marquer mon nom au palmarès d’une telle étape. Après, le maillot à pois pourrait être jouable mais j’ai déjà beaucoup de travail avec JC. Je vais prendre tout au jour le jour et arrivera ce qui arrivera. La forme est là en tous cas".

De 11 ans son cadet, Bardet devrait apprendre de Gadret tant au niveau du placement dans le peloton que de la récupération entre chaque étape. Pour son premier Grand Tour, il a obtenu des responsabilités à la hauteur de son talent. "Romain Bardet fait partie de ma garde rapprochée sur ce Tour", a expliqué Péraud. "L’équipe veut gagner une étape et Romain fait partie de ces coureurs qui peuvent gagner une étape. Et quand il ne sera pas dans l’échappée du jour, il sera à mes côtés pour m’aider".