Antoine Griezmann et Eidur Gudjohnsen.

Qualifications Euro 2020 : Deschamps s'attend à "une autre vérité" contre l'Islande

Publié le , modifié le

Les Bleus retrouvent l'Islande ce lundi au stade de France dans le cadre des éliminatoires pour l'Euro 2020. Un adversaire que Didier Deschamps et ses hommes connaissent bien. En quart de finale de l'Euro 2016, les Islandais avaient donné du fil à retordre au pays hôte (5-2). Mais cette fois le sélectionneur tricolore l'assure : le match sera différent.

4 juillet 2016. Pour la dernière fois de la compétition, les vikings islandais entament leur célèbre "clapping" sous la pluie intense qui tombe sur le stade de France. La France, non sans mal, est en demi-finale de son Euro après une partie engagée face à l'équipe sensation du tournoi. Une victoire 5-2 qui conduit les Bleus sur la route de l'Allemagne. Et une défaite en guise de promesse pour les coéquipiers de Gylfi Sigurdsson.

25 mars 2019. Presque trois ans après leur belle victoire, les Bleus retrouvent les Islandais lors des éliminatoires de l'Euro 2020. Bien sûr, le match amical entre les deux équipes en octobre dernier à Guingamp (2-2) avait déjà permis de raviver la flamme de cette nouvelle rivalité. Mais ce défi majeur - être sacrés champions d'Europe - pour les hommes de Didier Deschamps compte tout autant. Dans leur groupe de qualifications, le H, l'Islande a tout de l'adversaire n°1 pour les tricolores. Car si la 38e nation mondiale a un peu perdu de sa superbe lors de la première Coupe du monde de son histoire l'été dernier, ce serait une grave erreur de considérer cet adversaire en déclin côté Français...

"L'Islande ne lâche rien, c'est dans son ADN"

"2016, c'était il y a déjà trois ans", a rappelé le sélectionneur des Bleus en conférence de presse. "Ils avaient surpris beaucoup de monde. Que ce soit sur les coups de pieds arrêtés, les touches longues... ils avaient posé des problèmes. Mais ce ne sera pas le même match, il y aura une autre vérité", a expliqué Didier Deschamps. "Même si beaucoup des joueurs qui étaient présents en 2016 le seront encore lundi. Leur jeu a un peu changé, c'est moins direct, plus placé, au sol." L'Islande, "c'est une équipe qui ne lâche rien, ne donne rien, c'est un peu dans leur ADN" a-t-il aussi rappelé.

Coman forfait

Les Bleus devront se passer de Kingsley Coman demain au stade de France. Atteint de douleurs lombaires, l'ailier du Bayern Munich a déclaré forfait pour ce deuxième match des Bleus dans les éliminatoires pour l'Euro 2020. Samuel Umtiti, qui reprenait la compétition après plusieurs mois d'absence en raison d'une blessure avec le FC Barcelone, pourrait être retenu par "DD" et enchaîner une deuxième rencontre en trois jours après la belle victoire contre la Moldavie (4-1) vendredi.