Roland Garros Central prétexte 052010
Le court Central de Roland-Garros | AFP - PATRICK KOVARIK

France TV et la FFT proches d'un accord

Publié le , modifié le

Un accord est en vue sur les droits de retransmission de Roland Garros entre la Fédération française de Tennis (FFT) et France Télévisions pour les années à venir, ont affirmé mardi deux de leur plus hauts dirigeants.

"On est confiant de trouver un accord où tout le monde sortira par le haut", a déclaré Michel Grach, directeur des médias et des partenariats de la  FFT. Lors d'un colloque organisé à Paris par la société d'étude NPA Conseil, il a reconnu que la FFT négociait exclusivement avec France Télévisions pour les droits en clair, soulignant qu'un accord pourrait être trouvé à la fin de  l'année ou au debut de l'an prochain".

"Comme dans toute négociation entre un vendeur et un acheteur, la règle est la discrétion", a commenté le directeur des sports de France Télévisions Daniel Bilalian, qui participait également au colloque. Il a ajouté qu'un accord devrait intervenir, ce qui était souhaité des deux cotés et qu'en cas d'accord, ce dernier serait satisfaisant pour les deux parties. France Télévisions dispose des droits de retransmission de ce tournoi du  Grand Chelem jusqu'en 2014 pour 15 millions d'euros par an.

Revalorisation espérée

En octobre dernier, un appel d'offres sur les droits de retransmission télévisée de Roland-Garros pour les quatre prochaines années avait été déclaré infructueux par la FFT et les organisateurs du tournoi. "Alors qu'il y avait au départ dix candidats, nous n'avons eu que deux offres", avait indiqué Gilbert Ysern, directeur général de la FFT, précisant qu'une offre d'Eurosport avait été déposée très loin du prix de réserve (15  millions d'euros, NDLR), une de France Télévisions "en deça de la somme qu'ils payent aujourd'hui."

La FFT avait dit espérer une revalorisation de cette enveloppe, sachant que les droits TV de Wimbledon s'élèvent à 30 millions d'euros et ceux de l'US Open à 60 millions.

AFP