France-Télévisions

Publié le , modifié le

Dans un communiqué officiel dimanche soir, France Télévisions a présenté ses excuses à toutes les parties prenantes du Tour de France, après l'accident impliquant une voiture aux couleurs de France Télévisions. Ce véhicule a provoqué lors de la 9e étape un accident ayant projeté deux coureurs à terre.

Les termes du communiqué de FTV

"France Télévisions tient à présenter toutes ses excuses aux coureurs, aux équipes et à Amaury Sport Organisation à l'issue de l'accident provoqué ce jour sur le parcours de la 9e étape du Tour de France par une voiture d'assistance technique appartenant à son dispositif de couverture de l'épreuve.

Mobilisée depuis de nombreuses années aux côtés d'ASO sur cet enjeu essentiel que constitue la sécurité sur les routes du Tour de France, France Télévisions ne peut que regretter vivement l'incident intervenu aujourd'hui et s'associer pleinement aux mesures qui sont prises par ASO pour renforcer encore la sécurité au sein et autour de la course".

Communiqué de la Direction du Tour 

De son côté, la direction du Tour a rappelé à l'ensemble des véhicules accrédités que "la sécurité des coureurs et des spectateurs doit demeurer la priorité absolue", après l'accident survenu à deux coureurs (Hoogerland, Flecha) doublés par une voiture suiveuse. "Le véhicule incriminé avait reçu la consigne de la Direction de la course de ne pas passer et de laisser le directeur sportif de l'équipe Europcar apporter à Thomas Voeckler le bidon qu'il réclamait. Ne tenant aucun compte de cette injonction, le véhicule s'est engagé et a provoqué la chute de deux coureurs", a déclaré la direction du Tour, par le biais d'un communiqué, en qualifiant ce comportement d'"intolérable".
"La Direction de course tient à rappeler que les véhicules des directeurs sportifs ont toute priorité sur l'ensemble des véhicules en course", ajoute le communiqué.
"Tout refus d'obtempérer aux injonctions de la direction de la course se soldera automatiquement par une mise hors course définitive du véhicule fautif", conclut la direction du Tour. 

Flecha et Hoogerland brisés dans leur élan

 L'Espagnol Juan Antonio Flecha et le Néerlandais Johnny Hoogerland ont été renversés par cette voiture suiveuse siglée France Télévisions alors qu'ils étaient en tête de la 9e étape, entre Issoire et Saint-Flour. La voiture voulait les dépasser sur une ligne droite d'une route étroite, à quelque 37 kilomètres de l'arrivée. Ils faisaient alors partie d'un groupe de cinq coureurs échappés. Le directeur du Tour Christian Prudhomme a qualifié cet accident de "scandale". Le véhicule, une voiture technique "Euro Media" chargée d'assurer le suivi technique pour la retransmission télévisée, a été exclue du Tour de France.

Flecha (Sky) a pu repartir derrière les trois autres coureurs du groupe de tête (Casar, L. L. Sanchez, Voeckler). Hoogerland (Vacansoleil) a fait un vol plané dans le champ voisin et a touché de plein fouet des barbelés.Rattrapé et dépassé par le peloton, il a franchi la ligne d'arrivée les genoux et les jambes ensanglantés, en compagnie de Flecha, à plus de 16 minutes du vainqueur, l'Espagnol Luis Leon Sanchez. Hoogerland est monté sur le podium en tant que nouveau porteur du maillot à pois du meilleur grimpeur avant d'être évacué vers l''hôpital d'Aurillac.