Foretz-Gacon sans ressort, Johansson au 2e tour

Foretz-Gacon sans ressort, Johansson au 2e tour

Publié le , modifié le

Première des trois Françaises engagées dans cette deuxième journée de Roland-Garros, Stéphane Foretz-Gacon n'a pas résisté à Robert Vinci. Lors de ce 1er tour, la 126e mondiale, qui bénéficiait d'une invitation, a été sortie par la tête de série N.15, 6-3, 6-0. Pour sa 15e participation aux Internationaux de France, elle s'arrête d'entrée pour la 11e fois. Pauline Parmentier, elle, n'a inscrit qu'un jeu lors de la gifle reçue contre Magdalena Rybarikova, 6-0, 6-1. Mathilde Johansson, elle, a repris le bon chemin en se qualifiant pour le 2e tour aux dépens de la Sud-Africaine Scheepers 7-5, 6-1.

Stéphanie Foretz-Gacon a beaucoup tenté. Elle est même venue à la volée assez souvent. Mais Robert Vinci était bien trop forte. Tombée au 126e rang mondial, la Parisienne savait que sa tâche était très difficile. N'ayant dominé aucune joueuse mieux classée que le 74e rang mondial, elle débutait face à la 15e du classement WTA. Et l'Italienne, lors de leur seule confrontation passée, l'avait battue (7-5, 6-4) à Acapulco l'an dernier. Bien décidée à ne pas revivre son élimination au 1er tour de l'an dernier, la Transalpine a rapidement pris les choses en main, et son emprise sur le match ne s'est jamais démentie. Un succès rapide 6-3, 6-0 a mis fin aux espoirs de Stéphanie Foretz-Gacon, qui n'a vu le 2e tour de Roland-Garros qu'à quatre reprises depuis ses débuts en 1999.

Hachée Parmentier

Pour sa 10e participation au "French", Pauline Parmentier espérait sans doute donner une meilleure prestation. Déjà éliminée à six reprises au premier tour Porte d'Auteuil, elle n'a jamais semblé en mesure de faire mentir la hiérarchie. Face à Magdalena Rybarikova, 52e joueuse mondiale, la Française, qui pointe au 99e rang, n'a rien pu faire. Incapable de gagner son service - l'unique jeu inscrit l'a été sur le service de la Slovaque - la Française a réalisé quatre fois plus de fautes directes que de points gagnants (22 contre 5). Elle a sombré en un peu plus d'une heure (1h05) laissant Mathilde Johansson, seule rescapée de cette journée de lundi côté féminin chez les Français.

L'an dernier, Mathilde Johansson avait vécu une belle histoire à Paris. C'était en effet la première fois de sa carrière qu'elle atteignait le 3e tour dans un Grand Chelem. Et en plus, elle avait battu  au 2e tour la Tchèque Cetkovska, alors tête de série N.24. En revenant Porte-d'Auteuil, elle a repris le bon chemin, alors qu'elle était opposée à la 6e mondiale, Chanelle Scheepers. Et ce septième affrontement des deux joueuses s'est soldé par une quatrième victoire de la Française, 7-5, 6-1, plus décisive. En 1h22, la 96e mondiale s'est ouvert les portes du 2e tour, où elle défiera l'ancienne lauréate de Roland-Garros, la Serbe Ana Ivanovic (N.14).

Vidéo: la balle de match perdue par Stéphanie Foretz Gacon

Voir la video

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze