Zidane Kopa
Raymond Kopa (à gauche) et Zinédine Zidane (à droite) tout sourire. Les deux hommes ont, tous les deux, remporté le Ballon d'Or sous les couleurs du Real Madrid. | Frederick Florin / AFP

Zinédine Zidane "très touché" par le décès de Raymond Kopa, "quelqu'un qui a montré la voie"

Publié le , modifié le

Première légende du football en France, Raymond Kopa "a montré le chemin" aux générations suivantes, au Real Madrid comme en sélection, a jugé Zinédine Zidane. Interrogé en conférence de presse au sujet du décès du Ballon d'Or 1958, l'entraîneur madrilène s'est dit "très touché" par la disparition de l'un de ses illustres prédécesseurs au panthéon du sport français.

Que représentait, pour le Real Madrid et pour l'équipe de France, la figure de Raymond Kopa, décédé vendredi à l'âge de 85 ans ?
Zinédine Zidane
: "C'est lui qui nous a montré le chemin, c'est lui qui a ouvert la voie. Il est venu au Real Madrid à l'époque où ce n'était pas facile de venir dans un club comme celui-là. Il l'a fait de la plus belle des manières. Il a marqué son histoire. Avec sa disparition, on est très touché. Ce sont toujours des moments difficiles, pour sa famille, celle qui reste, et pour la famille du football, ceux qui l'ont adulé, respecté et aimé. Ce ne sont pas des moments faciles."

Comment avez-vous vécu cette émouvante minute de silence avec les joueurs avant l'entraînement de ce matin ?
ZZ : "Pour le Real et pour tous, c'était un moment qu'il fallait avoir, cette minute, pour lui, à sa mémoire. On est très touchés. (...) Nous transmettons nos condoléances et toute notre affection à la famille de Raymond. C'était l'un des nôtres et nous sommes profondément affectés."

A l'entraînement, les joueurs du Real Madrid ont respecté une minute de silence à la mémoire de Raymond Kopa, décédé ce vendredi à l'âge de 85 ans.
A l'entraînement, les joueurs du Real Madrid ont respecté une minute de silence à la mémoire de Raymond Kopa, décédé ce vendredi à l'âge de 85 ans.

Vous l'aviez croisé début janvier au stade Santiago-Bernabeu lors de la présentation du quatrième Ballon d'Or de Cristiano Ronaldo. Quelle relation aviez-vous tous les deux ?
ZZ
: "Cela a été un exemple, pour tout le monde. Même si je n'ai pas pu le voir quand j'étais petit, parce que c'était une autre époque, j'ai vu les images par la suite. C'est quelqu'un qui nous a montré la voie. Non seulement avec Madrid mais aussi avec l'équipe de France, le joueur qu'il a été, la personne qu'il a été... Quand il est venu au mois de janvier, à chaque fois qu'il est venu ici, il sentait le "cariño" (l'affection, NDLR) de tout le monde et de ce qu'il a fait pour le club. Le club l'a toujours placé très haut. Quand il est venu au mois de janvier pour le Ballon d'Or, à ce moment là, on a vu qu'il n'était pas très bien, que c'était plus difficile. Dans tous les cas, s'il y a un message à dire à propos de Raymond Kopa, c'est toujours très positif. Moi qui ait pu avoir une petite relation avec lui et lui parler de football, cela a toujours été des moments agréables."

AFP