portrait Zinedine Zidane 09 2009
Zinedine Zidane | AFP - Jemal Countess

Zidane:"Mon soutien au Qatar, pas pour l'argent"

Publié le , modifié le

Alors que la France affronte le Brésil mercredi soir en match amical, l'ancienne "star" de l'équipe de France, Zinedine Zidane, a accordé un entretien au journal l'Equipe. Il revient notamment sur les polémiques suscitées par son soutien à la candidature du Qatar pour le Mondial 2022.

On le sait l'ancien capitaine des Bleus n'est pas un grand orateur. Mais, pour une fois, l'ancien champion du Monde a abordé tous les sujets qui le touche depuis plusieurs mois. Revenant sur ses matchs face au Brésil, sur son fameux coup de boule sur Matterazi en 2006, il s'est surtout justifié sur la polémique concernant son soutien en faveur du Qatar et d'une somme exorbitante qu'il aurait reçu pour sa démarche. "On a parlé de dix, onze, douze, treize millions d'euros… Je vais le dire clairement : c'est n'importe quoi. Ce n'est pas le quart de ces sommes", a expliqué Zidane.

Si ce dernier confirme avoir été payé il assure ne pas l'avoir fait pour l'argent. "Je me suis surtout dit qu'on parlait, pour une fois, de choses positives à propos de cette région, de foot, d'autant que chez nous, lorsqu'il y a des trucs qui ne vont pas, par exemple dans les quartiers, on pointe souvent les arabes du doigt", a-t-il indiqué. Si le montant de la somme n'a finalement pas été dévoilé, "Zizou" affirme que cette somme a été reversée à sa fondation. Une action caritative gérée par son père Smaïl et destinée à aider la jeunesse algérienne.

Au sujet de son coup de boule donné lors de France - Italie, en finale du Mondial 2006, l'ancien bordelais ne s'attarde pas non plus sur cet épisode. "C'est vrai que terminer sur ça, c'est moyen, vraiment moyen. Ma réaction, je n'en suis pas fier. Je ne veux pas m'excuser parce que j'ai été provoqué", s'est-il défendu.

Provoqué, Zidane l'a également été par l'humoriste Christophe Alévêque dans le magazine Sportmag de janvier. "Zidane est un panneau publicitaire qui a trois neurones, qui nous a fait perdre la Coupe du monde 2006. Qui, maintenant, profite de son image à outrance. Pour moi, c’est une forme de prostitution. Ce mec est une pute!". Une attaque qui ne restera pas sans réponse pour Zidane. "Des gens essaient de pourrir mon nom pour faire parler d'eux. Cette personne va payer pour ce qu'elle a dit", a répondu Zidane. L'affaire devrait être portée devant la justice...

Gilles Gaillard