Youth League : Mené 2-0, l'OL écarte l'Atalanta après un match fou

Publié le , modifié le

Auteur·e : Matisse Bourdelle
Rayan Cherki
Rayan Cherki célèbre son but lors de la victoire en Coupe de France contre Bourg-en-Bresse en janvier. | ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Lyon s'est imposé au bout du suspense dans son huitième de finale de Youth League contre l'Atalanta (3-3, 3 tirs au but à 5). Menés 2-0, les Lyonnais ont arraché une séance de tirs au but dans le temps additionnel. Reporté en raison de l'épidémie de coronavirus, le match a finalement eu lieu à huis clos à Florence.

Mais où s'arrêtera Rayan Cherki ? Après s'être révélé au grand jour en Ligue 1 à seulement 16 ans, le jeune milieu lyonnais s'est de nouveau illustré en huitième de finale de Youth League, la Ligue des champions des moins de 19 ans, contre l'Atalanta Bergame. A dix minutes de la fin, Piccoli pensait donner la victoire à son équipe grâce à son doublé (81e). Mais c'était sans compter sur l'inévitable Rayan Cherki. Opportuniste dans la surface, le jeune lyonnais a arraché une séance de tirs au but en égalisant à 3-3 au bout du bout du temps additionnel (90+4).

Gouiri, Duku et Cherki buteurs

Une fin de match complètement folle à l'image du match. Menés 2-0 après trente minutes de jeu par des buts de Piccoli (20e) et de Cambiaghi (30e), les Gones avaient renversé la situation pour s'offrir le droit d'y croire. D'abord, grâce à Amine Gouiri d'une lourde frappe à l'entrée de la surface (32e), puis Modeste Duku au retour des vestiaires (46e). Auteur d'un doublé, Piccoli a finalement manqué son tir au but et offert la qualification aux Lyonnais, validée par celui de Gouiri. 

A l'heure où toutes les compétitions sportives sont annulées ou reportées en Italie, les protégés d'Eric Hély et de Pierre Chavrondier ont pu disputer leur match de Youth League contre l'Atalanta. Initialement prévue la semaine dernière à Bergame, la rencontre a été délocalisée à Florence, en Toscane, dans le centre du pays. Etant placé sous l'égide de l'UEFA et non pas sous celle des autorités italiennes, le match a pu se dérouler à huis clos et éviter un nouveau report. Un bon signe pour l'OL, qui doit affronter la Juventus à Turin en Ligue des champions, mardi prochain ? 

Matisse Bourdelle