Yade favorise les bénévoles

Publié le , modifié le

La secrétaire d'Etat aux sports, Rama Yade, a annoncé jeudi le lancement d'un plan en faveur des 3,5 millions de bénévoles oeuvrant dans le sport qui sera doté d'une enveloppe de 10 millions d'euros.

Au cours de mes déplacements, j'ai pu faire le constat de l'inquiétude des bénévoles", a déclaré la secrétaire d'état à l'AFP qui a adopté quatre mesures principales. Le financement de formations est nécessaire pour "accompagner les bénévoles dans la gestion d'activités associatives devenues de plus en plus compliquées (budget, droit, ressources humaines)", dit-elle, notant que la responsabilité juridique des encadrants de jeunes sportifs est de plus en plus souvent engagées. Pour ce faire, sera créé un "kit du bénévole", manuel stipulant leurs droits et devoirs.

La seconde mesure aura pour objet de sensibiliser les jeunes au bénévolat pour lutter contre le vieillissement de la population des dirigeants et encadrants sportifs. "L'idée est d'accompagner un millier de jeunes chaque année en mettant l'accent sur les femmes et les jeunes issus de la diversité", poursuit Rama Yade, cette même population dont son prédécesseur, Bernard Laporte, avait regretté l'absence dans les instances dirigeantes des fédérations. Les associations mettant en place les meilleurs programmes de formation pour les jeunes se verront récompensées par des bourses. Ensuite, le bénévolat sera mieux valorisé. En relation avec l'Education nationale, l'association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) et Pôle emploi, "le bénévolat se verra reconnu au moment de rentrer dans la vie active", explique Mme Yade.

Enfin, 5 ME supplémentaires sur trois ans seront consacrés aux petites fédérations pour co-financer des postes de cadres. "Les bénévoles ne demandent ni charité ni privilèges", conclut la secrétaire d'Etat. "Mais ils attendaient une reconnaissance depuis si longtemps qu'il ne faut plus attendre. Sans bénévole, il n'y a pas de sport. Pas de champion."

AFP