Arsène Wenger - Arsenal
Arsène Wenger (Arsenal) | AFP - IAN KINGTON

Wenger: "L'OM est plus à l'aise à l'extérieur"

Publié le , modifié le

La trajectoire d'Arsenal, qui connaît une embellie après un début de saison pénible, ressemble à celle de son prochain adversaire, l'Olympique de Marseille, qui a enregistré sa 3e victoire d'affilée samedi en championnat, a estimé l'entraîneur des Gunners Arsène Wenger , à la veille d'un match de la 4e journée de Ligue des champions qu'Arsenal veut "gagner pour se qualifier". "Marseille est une équipe naturellement plus à l'aise à l'extérieur qu'à domicile".

Q: Marseille était au creux de la vague quand vous êtes allés au Vélodrome. L'OM vient de gagner 3 matches d'affilée, avez-vous le sentiment qu'il s'agira d'un tout autre match?
R: "Oui certainement. Marseille est une équipe naturellement plus à l'aise à l'extérieur qu'à domicile. C'est une équipe avec une solide base physique, à l'aise en contre-attaque et qui a gagné en confiance depuis le match aller. On respecte la qualité de Marseille, mais pour nous, en cas de victoire, c'est aussi une occasion décisive pour nous qualifier, donc on veut la saisir".

Q: Ca va aussi beaucoup mieux pour Arsenal, avez-vous à un moment craint la crise?

R: "Les enchaînements sont tellement négatifs quand les résultats ne sont pas là, on craint toujours une spirale négative. Mais l'expérience aide, et ce qui me rend optimiste c'est qu'on a une bonne unité au sein du club, ce qui réduit les risques, et on a de la qualité au niveau des joueurs. On n'était pas autant en crise que les gens le disaient. Aujourd'hui, on est en novembre et on a encore une belle marge de progression. Oui, (notre trajectoire) ressemble un peu à celle de Marseille".

Q: Après cette victoire (5-3) à Chelsea, pensez-vous être revenus dans la course au titre?
R: "Je pense qu'avant de pouvoir prétendre revenir dans la course au titre, nous avons besoin de plus de régularité dans nos résultats. Nous nous rapprochons des places qualificatives pour la Ligue des champions, la prochaine étape est de nous rapprocher des équipes de tête. C'est notre plus profond désir, mais nous avons encore besoin de temps. La victoire à Chelsea est une étape. Nous devons encore progresser. Ce qui compte maintenant, c'est de jouer de nombreux grands matches".

AFP