paok salonique aek athènes violences football grèce
Les violences entre supporters du PAOK Salonique et de l'AEK Athènes avant la finale de la Coupe de Grèce. | SAKIS MITROLIDIS / AFP

Violences avant la finale de la Coupe de Grèce

Publié le , modifié le

La finale de la Coupe de Grèce a dû être retardée à cause de violences entre supporters avant le début du match. Le PAOK Salonique s'est imposé 2-1 contre l'AEK Athènes.

De violents affrontements entre des centaines de supporters de l'AEK Athènes et du Paok Salonique ont eu lieu samedi, deux heures avant la finale de la Coupe de Grèce à Volos (centre), blessant plusieurs personnes, selon des sources concordantes. Les incidents, "violents", selon un journaliste de l'AFP sur place, ont duré environ une heure. Plus d'une dizaine de personnes ont dû être transférées à l'hôpital de Volos tandis qu'une quarantaine ont reçu les premiers soins sur place, a indiqué à l'AFP une source hospitalière.

Les affrontements entre les supporters de deux rivaux ont commencé sur une passerelle piétonne lors de leur arrivée dans le stade, deux heures avant le début du match, vers 18h30 locales (15h30 GMT). Ils ont jeté des pierres, des chaises, divers objets, des fusées et des grenades assourdissantes et se sont battus avec des barres de fer. Un cocktail Molotov a également été jeté par des supporteurs du Paok.

Des forces policières ont tiré du gaz lacrymogène pour disperser la foule. Le calme est revenu et le match a commencé avec une demi-heure de retard, selon la Ert. Le PAOK Salonique s'est imposé 2-1 contre l'AEK Athènes.

AFP