Tito Vilanova Barcelone
Tito Vilanova (Barcelone) | JOSEP LAGO / AFP

Vilanova déçu par Guardiola

Publié le , modifié le

L'entraîneur du FC Barcelone Tito Vilanova a déclaré être déçu par le comportement de son ami et prédécesseur Pep Guardiola, désormais en charge du Bayern Munich.

La semaine dernière, Pep Guardiola avait accusé lors d'une conférence de presse les dirigeants de Barcelone d'avoir utilisé le cancer de Tito Vilanova pour le "blesser". Ce que le président de Barcelone Sandro Rosell a démenti. Sans dire qui exactement avait fait cela, Guardiola a démenti qu'il avait manqué une occasion de rendre visite à Vilanova alors qu'il était soigné à New York pour un cancer des glandes salivaires. Guardiola y a vécu pendant un moment après avoir quitté le Barça.

Vilanova : "Pep n'a pas été correct"

"Pep n'a pas été correct et je dois admettre que ce qu'il a dit m'a surpris", a déclaré Vilanova lors d'une conférence de presse. Je ne pense pas qu'ils aient utilisé ma maladie pour l'attaquer." L'actuel entraîneur de Barcelone a ajouté que lors d'une première visite à New York il avait vu Guardiola mais lorsque Villanova y a passé deux mois, plus tard, pour une opération chirurgicale, ils ne s'étaient pas rencontrés. "Ce n'était pas ma faute. C'est mon ami et j'avais besoin de lui", a précisé Vilanova.

Rosell "très surpris" par les commentaires de Pep

De son côté, le président Rosell a répondu à Guardiola en déclarant à la chaîne de télévision catalane 8TV que "nous avons été très surpris de ses commentaires". "Ce qu'il avance sur le comité directeur et Tito est complètement faux", a-t-il insisté. "Dans les archives de presse, vous verrez comment le club l'a traité, le meilleur entraîneur dans l'histoire du club", a expliqué le président du Barça. L'ère Guardiola est définitivement terminé du côté de la Catalogne.

AFP