Vieira, Deschamps, Zidane ou Blanc, fortunes diverses pour les entraîneurs issus de France 98

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
L'équipe de France victorieuse de la Coupe du monde 1998
L'équipe de France victorieuse de la Coupe du monde 1998 | MAXPPP - LA PROVENCE/COLINET Richard

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

D'un champion du monde comme Didier Deschamps à un globe-trotter des bancs de touche tel Lionel Charbonnier, en passant par Patrick Vieira limogé par Nice vendredi, les anciens de France 98 reconvertis en entraîneurs connaissent des fortunes très diverses.

. Didier Deschamps

Il était le capitaine des Bleus, reconnu pour son talent de meneur d'hommes. Que "DD" devienne un entraîneur à succès ne faisait guère de doute.

En club, Didier Deschamps a atteint une finale de Ligue des champions avec Monaco, ramené la Juventus Turin en Serie A et refait gagner des titres à Marseille.

C'est naturellement qu'il devient en 2012 sélectionneur d'une équipe de France moribonde. En quelques années, il redonne confiance aux Bleus, qu'il qualifie au mental pour le Mondial-2014, terminé en quarts contre les futurs champions allemands.

Sa légendaire bonne étoile le délaisse à l'Euro-2016, avec un douloureux échec en finale contre le Portugal (1-0 a.p.). Qu'importe, deux ans plus tard, la France remporte la Coupe du monde, et Deschamps rejoint Mario Zagallo et Franz Beckenbauer aux rangs des champions du monde comme joueur et comme entraîneur.

. Zinédine Zidane

C'était la star absolue de France 98, qui a continué de bâtir sa légende sur le banc du très exigeant Real Madrid.

Promu début 2016 à la tête de l'équipe première pour pallier les échecs de Rafael Benitez, "Zizou" remporte la Ligue des champions dès sa première saison sur le banc merengue, contre les voisins de l'Atlético.

Mieux, le Real est le premier club à conserver son titre dans l'histoire de la C1 moderne, et réussit même la passe de trois en 2018.

Après avoir quitté le club au sommet de sa gloire, Zinédine Zidane revient un an plus tard dans un club affaibli par le départ de Cristiano Ronaldo. Malgré ce vide, il mène le Real au titre de champion d'Espagne en 2020.

. Laurent Blanc

Les débuts du "Président" sur un banc ont été prometteurs. Entraîneur de Bordeaux à partir de 2007, il décroche le titre en Ligue 1 en 2009 avec Yoann Gourcuff au sommet de son art.

Nommé sélectionneur de l'équipe de France après le fiasco retentissant du Mondial-2010, le Cévenol décroche la qualification pour l'Euro-2012, terminé en quarts contre les Espagnols, futurs champions. Mais les polémiques sur les quotas ethniques, et les écarts de comportement très médiatisés de certains joueurs, l'empêchent de réconcilier les Bleus avec leur public.

Son bail de trois saisons sur le banc du Paris SG se solde par une domination sans partage de la Ligue 1, mais trois échecs successifs en quarts de finale de Ligue des champions, l'objectif prioritaire des propriétaires qatariens. Laurent Blanc est débarqué à l'été 2016, sa dernière expérience d'entraîneur et a récemment déclaré craindre de ne pas retrouver de banc: "Plus le temps passe et moins j'y crois".

. Patrick Vieira

Formé comme technicien dans le giron de Manchester City, Patrick Vieira fait sa première expérience au New York City FC, franchise nord-américaine de la galaxie City.

Malgré un bel effectif, avec les vétérans Frank Lampard ou David Villa, il chute à chaque fois dès son entrée en lice en play-offs.

Au rebond à Nice, Vieira parvient pour sa deuxième saison à qualifier le Gym pour la Ligue Europa. L'élimination de C3 dès la phase de groupes cette saison a scellé vendredi la fin de son aventure sur la Côte d'Azur.

. Bernard Diomède

Sans être passé par un banc professionnel, Bernard Diomède entraîne depuis 2015 les équipes de France jeunes. D'abord entraîneur des moins de 17 ans, "Petit bonhomme" accompagne la génération 1999-2000 jusqu'en U20. Il a depuis gardé la charge des moins de 20 ans, sans remporter de titre.

. Thierry Henry

Le meilleur buteur de l'histoire des Bleus n'a pas transposé son succès à sa carrière d'entraîneur.

D'abord adjoint de Roberto Martinez, sélectionneur des Belges troisièmes du Mondial-2018, Thierry Henry est nommé dans la foulée entraîneur principal de Monaco. Un échec retentissant qui lui vaut d'être limogé au bout de quelques mois alors que l'ASM est relégable.

Le Français entraîne aujourd'hui l'Impact Montréal, en MLS nord-américaine, sans être parvenu à qualifier le club québécois pour les play-offs.

. Lionel Charbonnier

Le troisième gardien de France 98 est hors catégorie. Lionel Charbonnier a arpenté, après sa carrière, les bancs d'équipes plus exotiques les unes que les autres. Sélectionneur de Tahiti, entraîneur de club en Indonésie, en D3 belge ou en République démocratique du Congo...

Sa seule incursion dans le foot pro français a été un court passage en National sur le banc d'Istres, qu'il n'a pas sauvé de la dégringolade.

AFP