Arsenal Van Persie joie LDC 122011
Robin van Persie (Arsenal) | AFP - CARL DE SOUZA

Van Persie achève Liverpool

Publié le , modifié le

En Angleterre, un but somptueux de Robin van Persie, par ailleurs auteur d'un nouveau doublé, a permis à Arsenal de s'imposer dans les arrêts de jeu sur le terrain de Liverpool (1-2). Grâce à ce succès, les Gunners font un pas décisif vers la Ligue des Champions. En Allemagne, le faux-pas du Bayern à Leverkusen (2-0) fait l'affaire de Dortmund. En Italie, Milan profite aussi d'un faux-pas de la Juve. En Espagne, le Barça se fait peur, Malaga se place.

 Angleterre:  Van Persie, attention chef d'oeuvre ! 

Sans Steven Gerrard, le symbole vivant du club, insuffisamment remis d'une blessure, Liverpool a entamé tambour battant la partie. Face à des visiteurs timorés, les récents vainqueurs de la Carling Cup agressent les Londoniens où van Persie, lui, est bien présent à la sur générale. Victime de douleurs aux adducteurs, le Néerlandais tient pourtant sa place au sein de l'attaque des Gunners mais il ne peut que constater, impuissant, l'emprise des Reds sur le match. Celle-ci se matérialise d'abord par un penalty consécutif à une faute de Szczesny sur Suarez. Le portier polonais se rachète magnifiquement en détournant, en deux temps, la tentative de Kuyt (19e) mais il ne peut rien contre le but contre son camp du malheureux Koscielny à la 23e minute. Peu inspiré sur ce coup-là, le défenseur français déchire complètement sa frappe sur un centre de Henderson (23e) en même temps qu'il libère Anfield Road (1-0, 23e) ! Dans la foulée, les Reds sont tout proches de doubler la mise par l'intenable Suarez mais l'Uruguayen bute sur le poteau (25e). Liverpool va payer cher ce manque de réalisme puisque, sur sa première véritable occasion dangereuse, Arsenal égalise. Esseulé dans son couloir droit, Bacary Sagna a tout le temps d'ajuster une merveille de centre au cordeau sur lequel l'inévitable van Persie n'a même pas besoin de sauter pour marquer, de la tête, son 24e but de la saison (1-1, 31e).

Malchanceux jusqu'au bout, les joueurs de la Mersey voient une nouvelle tentative, signée Kuyt, échouer une nouvelle fois sur le montant de Szczesny juste avant la pause (45+2e). Hélas pour le spectacle, la seconde période sera beaucoup moins emballante. Rattrapées par l'enjeu, les deux formations oublient leurs belles intentions aux vestiaires et se dispersent dans des contacts de plus en plus musclés. L'Espagnol Arteta, sorti sur une civière, peut en témoigner... Cette blessure aura pour seul mérite d'occasionner la rentrée d'Abou Diaby, enfin sur pied après une cascade de blessures. Auteur de gestes de classe, le milieu de terrain français ne pourra cependant pas renverser le cours du match. Robin van Persie, lui, est capable de tout. Le Néerlandais, dans les arrêts de jeu, ajoute une pierre à sa légende en inscrivant le but de la victoire d'une invraisemblable reprise de volée du gauche dans un angle complètement fermé (1-2, 92e) ! Grâce à ce succès, les Gunners augmentent leur avance sur leurs rivaux du jour, désormais relégués à dix points. Certes, Liverpool a un match de plus à jouer, mais ça ne sera sans doute pas suffisant pour arracher une place pour la prochaine Ligue des Champions...

Quant au leader Manchester City, il a tout à fait normalement tenu son rang en battant facilement Bolton, ce qui lui permet de creuser un écart de cinq points en tête du championnat  en attendant le choc entre le deuxième  Manchester United et le troisième Tottenham, dimanche à Londres. City l'a emporté sur l'avant-dernier grâce à des buts de  Steinsson, contre son camp en première période, détournant un tir de Clichy, et de Balotelli en seconde période.

 Allemagne: Le Bayern perd du terrain 

En Allemagne, coup d'arrêt pour le Bayern de Munich, qui a cédé en fin de match sur la pelouse du Bayer Leverkusen (2-0) . Du coup, les Bavarois se retrouvent à 7 points de Dortmund, qui a battu Mayence (2-1) grâce à ses deux buts, signés Jakub Blaszczykowski (26e) et Shinji Kagawa (77e). Le coach du Bayern Heynckes a tout essayé, appelant au secours Franck Ribéry à la 61e minute  en remplacement de Mario Gomez, étrangement muet depuis plusieurs matches. Mais le Français, victime d'une grosse béquille mercredi lors de la  victoire de la France sur l'Allemagne (2-1), n'a pu sauver le club comme il  l'avait fait en claquant les deux buts de la victoire sur Schalke (2-0) une  semaine plus tôt.La 2e place du Bayern est aussi sous la menace de Moenchengladbach qui jouera dimanche à Nuremberg.

Schalke 04 a sans doute abandonné ses derniers espoirs de titre après sa défaite chez le relégable Fribourg (2-1). Le score du jour est pour Stuttgart qui l'a emporté à Hambourg (4-0) avec notamment deux pénalties de Kuzmanovic.     

 Italie: le Milan AC en leader 

Le Milan AC a conforté sa position de leader du championnat d'Italie en allant s'imposer samedi sur la pelouse de Palerme (4-0) avec notamment un hat-trick d'Ibrahimovic. En un "quart d'heure suédois", de la 21e à la 35e minute, "Ibra" a écœuré  les Palermitains en marquant trois buts superbes.  "On dirait que les trois journées de suspension lui ont fait du bien", a  plaisanté Allegri sur la chaîne Sky Sport. Le Suédois avait été puni pour une  gifle donnée à Salvatore Aronica, le défenseur de Naples. En tout cas, il donne trois points d'avance désormais au Milan sur la Juventus qui a été tenue en échec sur sa pelouse par le Chievo Vérone (1-1) après avoir ouvert la marque et qui compte un match en retard.

 Espagne - Barcelone au forceps, Malaga en forme

Barcelone a du mal en ce moment et a difficilement battu Gijon. Les Barcelonais, après avoir vécu une première  période assez commode et récompensée par un but d'Iniesta (41e), ont vu la  rencontre changer totalement de visage après l'exclusion de Piqué pour une  faute en dehors de la surface sur l'Asturien De Las Cuevas.Sur l'action suivante, Barral égalisait (49e) et obligeait les Blaugrana,  orphelins d'un Messi suspendu, à puiser dans leurs dernières réserves pour  éviter un match nul qui condamnait définitivement leurs espoirs en Liga. Finalement, le Malien Seydou Keita libérait ses partenaires sur un exploit  personnel (78e), avant que Xavi ne mette définitivement à l'abri les siens  (87e). Grâce à cette victoire, les Catalans reviennent provisoirement à 7 points  du Real Madrid, leader du Championnat d'Espagne, qui peut toutefois retrouver  son avance de 10 longueurs sur les Blaugrana s'il l'emporte dimanche à domicile  contre l'Espanyol Barcelone.

Malaga s'est imposé (3-1) sur la pelouse de  Getafe, un but du Français Jérémy Toulalan aidant notamment les Andalous à  renverser la vapeur après une mauvaise entame de match, samedi, pour le compte  de la 26e journée de Liga.Grâce à cette victoire à l'extérieur, Malaga s'empare provisoirement de la  4e place au classement, synonyme de Ligue des Champions pour la saison  prochaine.La victoire a été longue à se dessiner pour des Andalous, le milieu Diego  Castro ouvrant le score pour Getafe (42e). En deuxième période, Malaga a toutefois refait son retard grâce à trois  exploits personnels. Eliseu a d'abord ramené les Andalous à 1-1 par une  somptueuse frappe en pleine lucarne (57e), avant que Toulalan ne donne  l'avantage aux siens sur une frappe des vingt mètres trompant le gardien des  locaux Moya (82e). En fin de match, Cazorla a ensuite encore alourdi l'addition (90e+2).

Julien Lamotte