Valenciennes entraînement
Valenciennes passe de la Ligue 1 au National | FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Valenciennes rétrogradé en National

Publié le , modifié le

Valenciennes, relégué sportivement de Ligue 1 en Ligue 2 en mai dernier et qui avait été placé en redressement judiciaire mercredi, a été rétrogradé administrativement en National jeudi, a informé le club nordiste.

La Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), réunie jeudi pour  statuer sur le cas du VAFC, en proie à de graves difficultés financières, a  confirmé au club nordiste "sa rétrogradation en division inférieure". Selon le règlement administratif de la Ligue de football professionnel  (LFP), cette mesure est automatique en cas de procédure de redressement  judiciaire à l'encontre d'un club. Valenciennes, qui va également perdre son statut professionnel en vertu des  règlements de la Fédération française de football (FFF), a dix jours pour faire  appel de cette décision. "La décision était attendue donc ce n'est pas une surprise. On va peut-être  aller en appel, on va voir ce qu'on fait avec les avocats dans les prochains  jours", a déclaré à l'AFP le président valenciennois Jean-Raymond Legrand.

"On va travailler très vite pour essayer de remonter un dossier. Il y a une  union sacrée autour du club et on ne va pas baisser les bras maintenant alors  qu'on se bat depuis deux mois", a-t-il ajouté. Mercredi, le tribunal de commerce de Valenciennes avait décidé de placer en  redressement judiciaire le VAFC, qui accuse un déficit de près de 8 millions  d'euros et qui est en cessation de paiements depuis le 10 juin 2014. "La période d'observation est de six mois, il y a un administrateur et un  mandataire judiciaire, et une nouvelle audience est fixée au 18 août", avait  déclaré au sortir de l'audience l'un des magistrats valenciennois. La rétrogradation du club nordiste en National devrait profiter à  Châteauroux, qui avait terminé 18e et premier relégable de L2 en mai dernier,  et qui devrait donc garder sa place dans l'antichambre de l'élite.

AFP