Valence: Pellegrino, limogé, considère la décision "injuste"

Publié le , modifié le

L'Argentin Mauricio Pellegrino, limogé de son poste d'entraîneur de Valence samedi soir après la lourde défaite de son équipe à domicile face à la Real Sociedad (5-2), a estimé dimanche que son licenciement était "injuste", fruit d'une "décision prise sur un coup de tête".

"C'est une décision injuste, prise sur un coup de tête et motivée par la  peur de la situation. Mais le foot est ainsi fait", a jugé Pellegrino lors de  sa conférence de presse d'adieu à Valence. "L'image que nous avons donnée lors des deux derniers matches (défaite  contre Malaga 4-0 et contre la Real Sociedad 5-2, NDLR) est conjoncturelle.  Nous sommes à 4-5 points de l'objectif en Liga, nous sommes qualifiés pour les  8e de finale de la Ligue des champions et nous sommes encore en lice en Coupe  du Roi", a expliqué Pellegrino, revendiquant son bilan. Très affecté par la décision, l'Argentin, qui fut aussi joueur de Valence,  a tenu à remercier les joueurs et supporteurs.

Romain Bonte