Valbuena: "on va s'accrocher"

Publié le , modifié le

Touchés par la défaites 2-0 face au Bayern en quart de finale de la Ligue des Champions, les Marseillais ont accusé le coupe après cette huitième défaite en neuf rencontres toutes compétitions confondues. Conscients que "ce sera très difficile" et "très compliqué" d'aller chercher un résultat à Munich, les Olympiens ne veulent pas galvauder le match retour pour au moins "se faire plaisir" et faire un match référence pour la redresser la barre.

Mathieu Valbuena (attaquant et capitaine de l'OM): "On ira là-bas avec rien à perdre, il faudra se faire plaisir. Un quart de finale, ce n'est pas donné à tout le monde. La fin de saison va être éprouvante mais on va s'accrocher. Quand il n'y a pas les résultats, c'est difficile. On va essayer de finir la tête haute. L'OM 9e, ce n'est pas sa place. La réaction des supporteurs est logique. Ils ont le droit. Ce soir, ils ont aussi été derrière nous, ils nous ont encouragés. Ils sont sévères avec nous mais ils ont le droit. On ne peut pas aligner les défaites comme ça. Il reste deux mois, il ne faut rien lâcher".

Alou Diarra (milieu de l'OM): "Bien sûr, c'est une grosse déception. On a manqué de maîtrise sur le deuxième but, on se précipite un peu et avec des joueurs de la qualité de ceux du Bayern, ça se paie cash. Ce ne sera pas infaisable, mais très difficile. Ils sont très efficaces, il faudra faire moins d'erreurs. Le premier but arrive à un moment important. En première période on avait été assez solide. Voilà, c'est une situation de contre, on n'arrive pas à les arrêter. Ce sera une déception de ne pas jouer le retour. Je prends un jaune pour une petite faute, sans intention de faire mal. J'ai fait des interventions plus rugueuses. Mais je crois en mes collègues, en l'équipe. A la pause on a tous été auprès d'Andrade. Ce sont des choses qui font partie du métier. A 2-0, il faudra prendre énormément de risques, se découvrir. Contre une équipe aussi expérimentée que le Bayern, ce sera très difficile".

Morgan Amalfitano (milieu de l'OM):  "Si on avait pu marquer avant eux, ça aurait été différent. Et si on rentre à  0-0 à la pause, c'est autre chose aussi. Il faut rester positif, travailler, il  y a des échéances. On s'est compliqué la tache ce soir, mais tout est possible".

Jérémy Morel (défenseur de l'OM): "En première période, on est correct,  costaud. On prend un but qui nous fait mal juste avant la pause. Et en ce  moment, quand on prend un but, on a du mal à sortir la tête de l'eau. On y  croit forcément. Tant que tout n'est pas fini, on peut y croire, mais ça va  être très compliqué. Les chances d'aller se qualifier sont réduites, mais dans  ce cas, autant ne pas y aller. On va essayer de faire le maximum".

Julien Lamotte