Rooney
Wayne Rooney (Manchester United) | YATES / AFP

United dépasse City, le Milan AC s'échappe

Publié le , modifié le

Un doublé de Wayne Rooney face à West Bromwich Albion (2-0) a permis à Manchester United de ravir la place de leader à Manchester City, battu par Swansea (1-0) lors de la 28e journée de Premier League. En Italie, Milan caracole en tête après son succès contre Lecce (2-0), tandis que la Juventus Turin, tenue en échec au Genoa (0-0), continue de perdre du terrain.

Angleterre : City s'effondre

La presse anglaise s'interrogeait avant le sprint final en Premier League : Manchester City a-t-il assez d'expérience pour gérer cette fin de saison cruciale et son duel avec le voisin honni de United ? La formation de Roberto Mancini a répondu par la négative face à Swansea. Trop nerveux, les Citizens ont sombré face à des Gallois extrêmement joueurs qui ont été récompensés de leur audace par un but de la tête de Moore à la 83e minute. Richards, côté mancunien, pensait bien arracher l'égalisation mais son coup de tête victorieux était justement annulé pour une position de hors-jeu. Cette défaite risque de peser lourd dans la course au titre car, dans le même temps, M.U s'est imposé sans forcer face à West Bromwich Albion (2-0). Un doublé de Wayne Rooney (36e et 71e s.p) a suffi au bonheur des Red Devils qui ont de plus terminé le match à 10 contre 11 après l'exclusion d'Olsson (66e). Ce succès, combiné à la défaite inattendue de City à Swansea, offre sur un plateau la première place au classement à M.U qui prend donc les commandes avec un point d'avance sur ses voisins.

Italie : Milan creuse l'écart

Le Milan AC n'en demandait pas tant. Faciles tombeur de Lecce (2-0) grâce à des réalisations signées Nocerino et de l'inévitable Ibrahimovic, auteur de son 19e but de la saison, les Lombards ont pris leurs distances en tête de la Serie A après la 27e journée. La Juventus Turin, qui tourne au ralenti ces dernières semaines, a de nouveau perdu du terrain en ne ramenant qu'un match nul de son déplacement au Genoa (0-0). Toujours invaincus dans ce championnat, les Bianconeri paient cher leur trop nombreux matchs nuls (14e partage des points pour les PIémontais !) et accusent désormais un déficit de 4 points derrière les Milanais. L'équipe d'Antonio Conte a pourtant dominé à Gênes, trouvant deux fois les montants et encore plus souvent le gardien Sébastien Frey, mais son inefficacité lui a une fois de plus coûté deux points. Dans la lutte pour la troisième place, la Lazio Rome, qui occupe le dernier strapontin pour la Ligue des champions, a perdu contre Bologne (3-1 à domicile), terminant le match à neuf après deux exclusions. Par chance, l'Udinese a aussi perdu à Novare (1-0).

Espagne - Barcelone toujours à 10 pts

En attendant un éventuel faux-pas du Real Madrid,  Barcelone fait le job. Les Catalans veulent continuer à croire au sauvetage de leur titre et ont retrouvé leurs dix points de retard en s'imposant à Santander 2-0 dimanche. Après son quintuplé en Ligue des champions mercredi, Lionel Messi a encore frappé avec cette fois un "petit" doublé (29e, 56e s.p.) qui le ramène à deux buts de Cristiano Ronaldo (32 contre 30). Dans la lutte pour la 3e place, Valence a cédé deux points sur son terrain en faisant nul 2-2 contre Majorque. Vainqueur de Levante 1-0 samedi, Malaga n'est plus qu'à quatre unités derrière. En soirée, derby basque au programme entre Osasuna et l'Athletic Bilbao.