Manchester United Rooney Schalke C1 042011
Rooney, symbole de la bonne forme de Manchester United. | AFP - PATRIK STOLLARZ

Une formalité pour Manchester United ?

Publié le , modifié le

Ce mercredi, Manchester United accueillera Schalke 04 pour le compte de la demi-finale retour. Les Anglais s’étaient imposés à l’aller (0-2). De ce fait, Les hommes de Sir Alex Ferguson partent avec un sérieux avantage et sont favoris pour affronter le FC Barcelone en finale, le 28 mai prochain à Wembley.

Des deux demi-finales de cette saison en C1, l’opposition entre Manchester United et Schalke 04 a certainement été la plus déséquilibrée. En effet, les Reds Devils se sont imposés 2-0 au Veltins-Arena mais sans un énorme Manuel Neuer, l’addition aurait pu être bien plus salée. Le portier allemand a évité, à lui tout seul, l’humiliation à son équipe. L’Europe entière est tombée sous le charme du dernier rempart de Schalke 04. A tel point qu’un transfert vers un autre club en fin de saison semble inéluctable. Le Bayern Munich serait prêt à débourser une petite fortune pour s’attacher les services du gardien de 25 ans. Sir Alex Ferguson s’est montré dithyrambique à l’égard de Neuer. « La plus grande démonstration d’un gardien contre nous », avouait le technicien écossais après le match.

Même si la mission semble particulièrement ardue au vue du match aller, Schalke 04 peut toujours espérer réaliser l’exploit. Hormis son talentueux gardien, la formation allemande possède dans ses rangs le meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des Champions, l’ancien madrilène Raul, mais aussi le meneur de poche Jurado ou encore le virevoltant ailier péruvien Jefferson Farfan. Mais le réel problème des Allemands reste la lenteur de sa charnière centrale, couplé à l’absence de Benedikt Höwedes, sans qui les Bleu et Blanc ont enchaîné trois défaites consécutives lors de leurs trois dernières rencontres.

Réaliste, l’entraîneur Ralf Rangnick espère surtout que ses joueurs réaliseront un match plus sérieux et accompli qu'à l'aller ; ses joueurs ayant été incapables de se créer la moindre occasion de but. "La probabilité pour que nous nous qualifiions est faible, mais cela reste un match important dans lequel nous voulons montrer que nous avons compris la leçon du match aller. Nous voulons être un digne représentant de la Bundesliga et nous ne devons pas nous dévaluer", déclare le technicien de la formation allemande.

Manchester United, qui joue un match capital pour le titre (de Premier League) dimanche face à Chelsea (les Blues prendraient la 1ere place en cas de victoire), fera tourner quelques-uns de ses titulaires. Ryan Giggs et Rooney devraient être ménagés. "Nous allons faire rentrer Paul Scholes, Dimitri Berbatov, Michael Owen, des joueurs frais. Il faut faire ça, mais aussi conserver des joueurs expérimentés derrière", avouait Alex Ferguson.

Les statistiques semblent, elles aussi, être côté mancunien. Après avoir gagné 2-0 le match aller à l'extérieur, l'histoire de la Ligue des Champions montre que 97% des équipes se sont qualifiées. Qui plus est, cette saison, Old Trafford est une forteresse impénétrable (23 victoires, 3 nuls, 56 buts marqués, 14 encaissés). La dernière équipe à s'y être imposée est Chelsea, en avril 2010.

Alors que cette rencontre semblerait être une formalité pour la formation anglaise, le latéral gauche français Patrice Evra a tenu à rappeler que le billet pour la finale de Wembley reste à valider. "Je me souviens que lorsque je jouais à Monaco, nous avions perdu 4-2 à Bernabeu (en 2004) et Madrid se voyait déjà en demi-finale. Mais au match retour, nous avons gagné 3-1", rappelait l’international tricolore. Les Allemands sont-ils capables d’un tel renversement de situation ? Rien n’est moins sûr…

José CEPEDA