Messi et Platini
Messi et Platini, deux légendes vivantes | FIFE / AFP

Un troisième Ballon d'Or pour Messi

Publié le , modifié le

Le 56e Ballon d'Or a sans grande surprise été attribué au phénomène argentin, Lionel Messi. Le N.10 du FC Barcelone égale Michel Platini, seul joueur à avoir remporté cette distinction trois années de suite, et entre dans le cercle très fermé des joueurs ayant obtenu cette distinctions à trois reprises, avec donc Michel Platini (de 1983 à 1985), Johan Cruyff (1971, 1973 et 1974) et Marco van Basten (1988, 1989 et 1992). Guardiola a été élu entraîneur de l'année.

Et le résultat des votes des sélectionneurs, capitaines des équipes nationales et médias est sans appel, avec 47,88% des voix, Messi devance le Portugais Cristiano Ronaldo, vainqueur en 2008 (21,60%), et son coéquipier espagnol Xavi (9,23%).

"C'est vraiment un très grand  honneur", a déclaré Messi. "C'est vraiment un grand plaisir, c'est la 3e fois que j'arrive à le gagner, je remercie tous ceux qui ont voté pour moi, mes équipiers, au Barça et en sélection argentine, mes entraîneurs", a-t-il dit. "Ce titre, je veux le partager avec mon co-équipier (du Barça) Xavi. Lui aussi, il le mérite. Je vais le partager avec toi (Xavi), car tu le mérites autant que moi", a-t-il poursuivi. "J'espère qu'on va gagner un maximum de titres avec le Barça et la sélection argentine", a-t-il conclu.

A seulement 24 ans, le meneur de jeu a déjà un palmarès remarquable, mais des propres mots de Johan Cruyff, c'est loin d'être terminé. "Messi sera le joueur à gagner le plus grand nombre de Ballons d'Or dans l'histoire, prédit le mythique joueur néerlandais. "Il en gagnera cinq, six, sept, il est incomparable. Il joue un autre championnat", estime-t-il. Et son avis est partagé par une grande majorité des observateurs du monde du football du fait de l'âge de Messi, devenu accessoirement le plus jeune triple vainqueur du trophée, faisant mieux que Cruyff, qui avait 27 ans lorsqu'il remporta son dernier Ballon d'Or en 1992.

Platini: "c'est un tueur dans l'âme"

Messi égale surtout Platini, seul joueur jusqu'à présent à avoir remporté le trophée trois fois d'affilée. L'ancien N.10 des Bleus est tout aussi impressionné par l'Argentin mais un peu plus nuancé que Cruyff. "Tout va vite dans le football. Vous savez quand Ronaldinho a gagné son premier Ballon d'Or (en 2005, ndlr), j'ai dit: 'Il va en gagner beaucoup celui-là'. Il n'en a plus gagné après", a raconté Platini. "Mais Messi, c'est  tout un ensemble. Il a besoin d'avoir un collectif comme le FC Barcelone et  c'est un tueur dans l'âme. Il a l'air gentil, sympathique mais pour marquer des buts comme ça, il faut être un tueur. On ne gagne pas si on est trop gentil dans le football", a indiqué le président de l'UEFA.

Vainqueur du Mondial des Clubs (2009 et 2011), de la Super Coupe d'Europe (2009, 2011), de la Ligue des Champions (2009, 2011), meilleur buteur de C1 (2009, 2010, 2011), vainqueur de la Super Coupe d'Espagne (2006, 2009, 2010, 2011), Champion d'Espagne (2005, 2006, 2009, 2010 et 2011) et vainqueur de la Coupe d'Espagne (2009), le natif de Rosario a tout remporté avec le FC Barcelone, son unique club depuis ses débuts en Liga en 2004.

Si aucun titre en club ne se refuse au virevoltant meneur de jeu, il reste l'incertitude d'un titre majeur en sélection. L'Argentin doit pour le moment se contenter d'un titre de champion du monde junior (en 2005), et d'un titre olympique (en 2008). Même la Copa America lui a pour l'instant fait faux-bond avec une finale perdue en 2007. Mais il lui reste encore quelques belles années pour combler ce manque.

Le palmarès
Ballon d'Or: Lionel Messi (ARG/FC Barcelone)
Meilleur entraîneur de l'année: Josep Guardiola (ESP/FC Barcelone)
Equipe-type de l'année: Casillas (ESP) - Sergio Ramos (ESP), Nemanja Vidic (SRB), Piqué (ESP), Dani Alves (BRA) - Xavi (ESP), Xabi Alonso (ESP), Iniesta (ESP) - Messi (ARG), Rooney (ENG), Ronaldo (POR)
Prix Ferenc Puskas (plus beau but): Neymar (BRA)
Meilleure joueuse de l'année: Homare Sawa (JPN)
Meilleur entraîneur de football féminin de l'année: Norio Sasaki (JPN), sélectionneur du Japon
Prix du président de la Fifa: Alex Ferguson
Prix du Fair-play: La Fédération japonaise de football

Le palmarès complet du Ballon d'Or
1956: Stanley Matthews (ENG)
1957: Alfredo Di Stefano (ESP)
1958: Raymond Kopa (FRA)
1959: Alfredo Di Stefano (ESP)
1960: Luis Suarez (ESP)
1961: Omar Sivori (ITA)
1962: Josef Masopust (CZE)
1963: Lev Yachine (URSS)
1964: Denis Law (SCO)
1965: Eusebio (POR)
1966: Bobby Charlton (ENG)
1967: Florian Albert (HUN)
1968: George Best (NIR)
1969: Gianni Rivera (ITA)
1970: Gerd Müller (GER)
1971: Johan Cruyff (NED)
1972: Franz Beckenbauer (GER)
1973: Johan Cruyff (NED)
1974: Johan Cruyff (NED)
1975: Oleg Blokhine (URSS)
1976: Franz Beckenbauer (GER)
1977: Alan Simonsen (DEN)
1978: Kevin Keegan (ENG)
1979: Kevin Keegan (ENG)
1980: Karl-Heinz Rummenigge (GER)
1981: Karl-Heinz Rummenigge (GER)
1982: Paolo Rossi (ITA)
1983: Michel Platini (FRA)
1984: Michel Platini (FRA)
1985: Michel Platini (FRA)
1986: Igor Belanov (URSS)
1987: Ruud Gullit (NED)
1988: Marco van Basten (NED)
1989: Marco van Basten (NED)
1990: Lothar Matthäus (GER)
1991: Jean-Pierre Papin (FRA)
1992: Marco van Basten (NED)
1993: Roberto Baggio (ITA)
1994: Hristo Stoïchkov (BUL)
1995: George Weah (LBR)
1996: Matthias Sammer (GER)
1997: Ronaldo (BRA)
1998: Zinedine Zidane (FRA)
1999: Rivaldo (BRA)
2000: Luis Figo (POR)
2001: Michael Owen (ENG)
2002: Ronaldo (BRA)
2003: Pavel Nedved (CZE)
2004: Andrei Shevchenko (UKR)
2005: Ronaldinho (BRA)
2006: Fabio Cannavaro (ITA)
2007: Kaka (BRA)
2008: Cristiano Ronaldo (POR)
2009: Lionel Messi (ARG)
2010: Lionel Messi (ARG)
2011: Lionel Messi (ARG)

Romain Bonte