Jean-Pierre Louvel
Le président du Havre, également président de l'Union des clubs professionnels de football Jean-Pierre Louvel | AFP - FRANCK FIFE

UCPF - Louvel accuse les grands clubs d'arrière-pensées

Publié le , modifié le

Jean-Pierre Louvel, président de l'Union des clubs professionnels (UCPF), a réagi auprès de l'AFP mercredi à la démission de 18 clubs de Ligue 1 de son syndicat, accusant les grands de "vouloir passer à une L1 à 18 clubs et à une répartition des droits télé différente".

Mardi soir, l'ensemble des clubs de Ligue 1 à l'exception de Guingamp et Rennes ont annoncé qu'ils démissionnaient avec effet immédiat de l'UCPF pour "former ensemble un nouveau syndicat professionnel". Les 18 signataires d'un document transmis à l'AFP mardi réagissaient notamment à "un véritable abus de pouvoir", comme ils désignent la décision du comité exécutif de la Fédération (FFF), qui a annulé en juillet le principe de deux montées/deux descentes décidé par la Ligue de Football Professionnel (LFP), contre trois/trois jusqu'alors.

Pour Jean-Pierre Louvel, qui avait annoncé début juillet sa démission de l'UCPF mais reste en fonction jusqu'à la désignation de son successeur en septembre, il s'agit d'un "prétexte". "On ne peut pas dire que ce dossier (des relégations/promotions) est loin derrière nous, parce que le Conseil d'État va l'étudier jeudi, mais ce n'est pas le sujet", explique le président du directoire du Havre (L2). "Pour un certain nombre de clubs, ceux qui ne sont pas concernés par la problématique des montées/descentes, Lyon, Marseille, Lille, Saint-Étienne, le combat est tout autre, poursuit-il. Il est à demain, à vouloir passer à une Ligue 1 à 18 clubs et à une répartition des droits télé différente".

AFP