Neymar-Tuchel (PSG)
Neymar et Thomas Tuchel | Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Tuchel : "Neymar ? Mon joueur clé"

Publié le

Neymar sera le "joueur clé" du Paris SG, a assuré samedi son nouvel entraîneur Thomas Tuchel, qui compte mettre la superstar brésilienne au coeur de son projet, dès dimanche contre Caen (21h00) pour la reprise de la Ligue 1.

Interrogé pour savoir si l'équipe devait être construite cette saison autour de Neymar, en raison de son statut de joueur hors-norme, Tuchel a d'abord répondu: "c'est complexe", dans un sourire. "C'est totalement clair que c'est mon joueur clé, c'est évident. Il est l'un des meilleurs joueurs du monde. C'est aussi un artiste, un joueur créatif. Pour des joueurs comme ça, c'est quelques fois plus simple de ne pas leur mettre trop la pression. C'est très important", a-t-il déclaré samedi, en conférence de presse. 

"Il y a plusieurs façons d'être un leader. Pour +Ney+, à mon avis il est notre leader quand il est heureux, content, dans le fait d'être joyeux dans son jeu, dans la créativité, et être une inspiration pour les autres dans sa prise de risque", a-t-il ajouté. Recruté pour 222 millions d'euros l'été dernier, une somme record, le Brésilien (26 ans) a été incapable de faire passer un cap à Paris en Ligue des champions malgré une très bonne saison en Ligue 1 (19 buts et 13 passes décisives).

"En même temps, il y a aussi d'autres personnes dans l'équipe qui sont responsables de la défense, de la structure (de l'équipe). Mais ça ce n'est pas son travail. Pour moi, il n'y a pas un seul leader qui doit tout gérer sur ses épaules. Mais Neymar est bien entendu l'un d'entre eux, c'est évident", a encore dit Tuchel. Habitué à évoluer sur l'aile gauche, le N.10 brésilien a effectué sa rentrée lors du Trophée des Champions (victoire 4-0 contre Monaco samedi dernier) au poste de N.9. Sera-t-il amené à évoluer dans cette position cette saison ?

"Non, c'était une bonne possibilité pour ce match parce qu'il avait fait seulement deux entraînements et c'était plus intensif de jouer à gauche que dans une position centrale. Il n'arrêtait de me dire "je veux jouer, je veux jouer!". Alors je lui ai dit +tu peux jouer quelques minutes mais pas sur l'aile, juste en N.9+", a expliqué l'entraîneur allemand. "Il a joué très libre, il avait besoin de se sentir bien pour son retour sur le terrain. C'était comme une récompense pour lui", a-t-il ajouté.
 

AFP