André-Pierre Gignac
André-Pierre Gignac sera remplacé par Michy Batshuayi dans le onze marseillais | VALERY HACHE / AFP

Transferts - OM : André-Pierre Gignac pourrait bientôt rejoindre le championnat… mexicain !

Publié le , modifié le

Ce devrait être la première sensation du mercato estival français. En fin de contrat avec Marseille, André-Pierre Gignac devrait prochainement s’engager en faveur du club mexicain des Tigres. D’après les informations de Téléfoot, l’attaquant international français aurait pris la direction du Mexique ce mercredi pour y parapher son contrat. Il devrait être assorti d’un salaire annuel avoisinant les quatre millions d’euros.

Le contre-pied de Gignac. Annoncé à Lyon, en Angleterre (West Ham, West Bromwich Albion), en Turquie (Galatasaray) ou en Russie (Dynamo Moscou, Zénit Saint-Pétersbourg), le Martégal pourrait finalement opter pour une destination bien plus exotique en rejoignant les Tigres. Comme le révélait la presse locale, le club de Monterrey se trouve actuellement en pole position pour obtenir la signature de l’ancien Lorientais et Toulousain. Ce qu’avait confirmé Miguel Angel Garza, directeur sportif du club, à So Foot. "Je dirais qu'il y a 50-60% de chances qu'il vienne, nous avons commencé à parler avec son entourage, mais nous luttons aussi contre d'autres offres." A Cancun jusqu’à la semaine passée pour y passer ses vacances en famille, Gignac serait désormais sur le point de s’installer au Mexique pour de bon. Avec en ligne la demi-finale de la Copa Libertadores face à l’Internacional en juillet prochain.

Une croix sur l’Euro 2016

En attendant, le possible départ du futur ex-buteur de l’OM vers l’Amérique pose question. A seulement 29 ans, Gignac a l’embarras du choix pour la suite de sa carrière. Il dispose encore de la possibilité de relever un dernier challenge en Europe avant de partir vers d’autres cieux plus lucratifs. Surtout, le choix de rejoindre les Tigres serait très surprenant dans la perspective de l’Euro 2016. Sa saison réussie en Ligue 1 (21 buts) l’avait relancé dans l’esprit de Didier Deschamps, qui l’avait convoqué pour deux stages à l’automne dernier. Gignac avait alors porté son total de sélections à dix-sept, avec quatre nouvelles capes. Il avait même brillé en Arménie, avec un but et deux passes décisives. Mais son absence des deux dernières listes l’a finalement convaincu de se faire une raison et de tirer un trait sur l’Euro en France.

Voilà pourquoi Gignac ne serait pas contre l’expérience mexicaine. Forcément, l’argument financier pèse lourd, le géant du béton CEMEX étant propriétaire des Tigres et pouvant s’aligner sur les salaires proposés en Europe. Mais le joueur y trouverait aussi un club certain de son potentiel et qui voudrait le placer au centre de son projet à long terme. "On aime beaucoup son style de jeu, on pense qu'il pourrait énormément nous apporter, expliquait Garza à So Foot. Si Gignac vient, on lui proposera un contrat pour s'inscrire dans la durée." De quoi convaincre un homme qui voit certainement bien au-delà de l’aspect sportif à ce stade de sa carrière. Affaire à suivre…

Geoffrey Steines