Younes Kaboul - Tottenham - Spurs
Younes Kaboul (Tottenham) | AFP - OLLY GREENWOOD

Tottenham fait trembler San Siro

Publié le , modifié le

L'AC Milan ouvrira le bal des 8e de finales de la Ligue des Champions (20h45). Un match plus compliqué qu'il n'y parait, face aux Spurs de Tottenham, une équipe qui se plait à San Siro depuis ses performances face à l'Inter. Dans l'autre rencontre de la soirée, Schalke 04 se déplace à Valence, la troisième force de Liga.

Les Spurs sont redoutés du côté de San Siro. Et à juste titre. Personne n'a oublié les performances de Jermaine Defoe et consorts du côté de Milan. En tour préliminaire, les Anglais avaient donné du fil à retordre au voisin de l'Inter. Du coup, les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic sont prévenus et auront tout intérêt à ne pas prendre cette rencontre à la légère.
Mais à moins de 24h de la rencontre, une annonce est venue éclaircir le ciel au-dessus de Milan. La perle galloise, Gareth Bale, est forfait pour la rencontre. L'absence du milieu offensif pourrait peser lourd dans la balance. On se souvient des chevauchées fantastiques du joueur de 21 ans face à un Maicon impuissant et de son triplé, le 2 novembre dernier. Mais le génie britannique sera absent ce mardi, blessé au dos depuis fin janvier : une aubaine pour la formation italienne. "J'aimerais pouvoir faire un peu peur au Milan en disant que Gareth est rétabli et disponible mais il ne parvient pas à guérir de cette blessure au dos, a annoncé le mangeur des Spurs, Harry Redknapp. D'après les spécialistes, ce n'est pas un problème grave mais nous ne pouvons pas prendre de risques. Il ne se sent pas prêt pour jouer" a-t-il partagé lundi matin. En revanche, Tottenham pourra compter sur le retour de son créateur de jeu, Rafael Van der vaart.

De leur côté les Rossoneri se sont préparés de la meilleure des façons en écrasant Parme en Calcio, (4-0). Une victoire qui soulage après quelques matchs en dents de scie. De quoi espérer briller durant la rencontre. Avec un Ibrahimovic au sommet de son art, les Lombards veulent aller loin dans la compétition. Et pourquoi pas se rappeler au bon souvenir de 2007, l'année de la dernière victoire du club… Pourtant Massimiliano Allegri, le technicien du Milan AC ne fait pas de la C1 sa priorité. "Pour la première fois depuis des années, nous sommes en tête du championnat. Il est donc logique de penser que l'objectif pour le Milan, c'est le titre".

Christoph Metzelder : "Ce sera difficile, mais c'est faisable."

L'autre rencontre de la soirée met en opposition Valence à Schalke 04. Une rencontre qui s'annonce équilibrée puisque les deux précédentes confrontations entre les deux clubs en Espagne se sont soldées par des nuls. Confiant sur l'issue du match, le défenseur portugais de Valence, Ricardo Costa a réaffirmé les ambitions de son club. « Nous voulons gagner. Nous devons penser qu’il y a deux matches et nous tenterons de marquer, sans encaisser un but de l’adversaire. Avec Huntelaar, Raúl est la star de cette équipe. Mais n’oublions pas Farfán ». Le Portugais a de quoi être serein, en championnat, son équipe est sur une série de six victoires et un nul lors de ses sept derniers matchs.

Christoph Metzelder de son côté, l'ancien défenseur de Valence, aujourd'hui a Schalke voit une certaine similitude entre les deux formations. " Nos deux équipes sont assez semblables (Schalke et Valence). Nous avons connu de grands changements également. Valence a perdu ses joueurs clés pendant l'été. Je pense que les deux équipes se disent : "Ce sera difficile, mais c'est faisable."