Frédéric Thiriez
Frédéric Thiriez, ancien président de la Ligue | ERIC PIERMONT / AFP

Thiriez opposé au projet d'un Mondial à 40 équipes

Publié le , modifié le

Le président de la Ligue de football professionnel Frédéric Thiriez s'est dit opposé au projet de faire passer de 32 à 40 le nombre d'équipes participant à une coupe du monde, dans un communiqué publié mardi sur le site de l'instance.

M. Thiriez dit avoir exprimé cet avis la veille, lundi, lors d'une réunion à la Fifa où il était convié en qualité de président de l'Association européenne des Ligues de football professionnel (EPFL), "afin d'évoquer les réformes en cours à la Fifa". "J'ai fait part de mon opposition résolue, car le calendrier s'en trouverait encore plus ingérable. Je souhaite que cette proposition soit disjointe du chantier en cours, qui ne doit concerner que les réformes internes à la Fifa. Ce sujet doit rester le seul à l'ordre du jour", a-t-il écrit.

Le 3 décembre, le comité exécutif de la Fifa avait abordé l'idée d'un élargissement à 40 nations en vue du Mondial-2026, mais n'était pas parvenu à un accord formel selon Wolfgang Niersbach, membre de cette instance. Tout en précisant que ce point avait été reporté à une prochaine réunion, l'Allemand avait expliqué que les représentants asiatiques et africains du comité exécutif étaient favorables à cette réforme.

Soutenu par certains candidats à la succession du président démissionnaire de la Fifa Joseph Blatter, ce passage à 40 équipes devait répondre à un souci de meilleur développement du football et devait s'inscrire également dans une perspective financière, selon une source proche de la Fifa, sous couvert d'anonymat. Cette proposition faisait partie d'un vaste projet de réformes discutées par le gouvernement de la Fifa au moment même où l'institution est secouée par des scandales à répétition sur fond de soupçons de corruption généralisée liée notamment à l'attribution des Mondiaux 2018 à la Russie et 2022 au Qatar.

AFP