Son équipe première en quarantaine, le FC Rostov envoie ses jeunes et s'incline 10-1 contre Sotchi

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Rostov Sotchi
15 arrêts mais 10 buts concédés pour le jeune Denis Popov. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Contraint à aligner son équipe réserve à cause de six cas de Covid-19 détectés au sein de son équipe première, le FC Rostov s'est incliné 10-1 sur la pelouse de Sotchi vendredi soir. Alors qu'un report avait été demandé, son adversaire du soir a insisté pour jouer la rencontre.

On se souvient du coup de force de Pape Diouf. Mécontent du sort réservé à ses supporters, il avait envoyé une équipe de minots à Paris en mars 2006. L'OM avait alors réussi l'exploit de tenir le match nul (0-0) au Parc des Princes. Cet épisode fait aujourd'hui partie de la légende du club phocéen, dont les supporters se remémorent avec une grande nostalgie.

à voir aussi Comment Pape Diouf a obtenu la bénédiction du peuple marseillais Comment Pape Diouf a obtenu la bénédiction du peuple marseillais

Mais envoyer une équipe de jeune dans un match de première division n'est pas gage de réussite. Demandez au FC Rostov. Le club russe, qui affrontait Sotchi vendredi soir, a été corrigé 10-1 par les coéquipiers d'Aleksandr Kokorin, auteur d'un triplé. "Nous étions plus faibles que nos adversaires uniquement en matière de nos caractéristiques physiques", a affirmé à la chaîne Match TV le joueur de Rostov Roman Romanov, 17 ans, auteur du seul but de Rostov.

Covid-19 vainqueur par K.O

Et pour cause, aucun des joueurs alignés dans le onze de départ n'avait encore joué le moindre match au niveau professionnel. Le plus expérimenté d'entre eux venait de fêter ses 19 ans. Et ce n'est pas de gaieté de coeur que le coach du FC Rostov a décidé d'aligner ce onze de débutants. Après la détection de 6 cas de Covid-19 au sein de son équipe première, le club a été contraint d'envoyer l'intégralité de son effectif en quarantaine.

Rostov avait demandé à Sotchi de décaler la rencontre au 19 juillet, avec l'accord de la Fédération russe de football. Une pétition a même été relayée, celle-ci exhortant l'adversaire à se souvenir "des valeurs que ce sport nous a enseignées". Mais Sotchi n'a rien voulu savoir. En lutte pour son maintien dans l'élite, le club a tenu à ce que le match se joue et n'a fait aucune fleur à l'actuel 4e du championnat, dont les chances de podium se réduisent.

Aucune pitié

Dans un communiqué destiné à ses supporters non russophones, moins susceptibles de comprendre pourquoi le club avait pu s'incliner 10-1, le FC Rostov a décidé de ne retenir que le positif. Les jaune et bleu ont salué la prestation de leur gardien Denis Popov, auteur de 15 arrêts au cours de la rencontre (dont un penalty), record absolu en première division russe. Un record a également été approché par un autre jeune, Roman Romanov, auteur de l'ouverture du score après une minute de jeu. A 17 ans, il intègre le Top 3 des plus jeunes buteurs de l'histoire des championnats russes.

La joie de Romanov après l'ouverture du score, de courte durée.
La joie de Romanov après l'ouverture du score, de courte durée. © AFP

"Certains rêvent de diriger une équipe d'élèves. Aujourd'hui, nous en avons eu 18", retient Zaur Tedeev, l'entraîneur du FC Rostov, toutefois déçu du "terrible" score concédé. Silence radio du côté de Sotchi, notamment sur le compte Twitter du club, qui n'a rien posté concernant l'avant-match, le match et l'après-match. Sous son dernier post, une interview indiquant le retour d'un joueur, plus de 130 messages soulignant le manque de fair-play du club restent sans réponse. En Russie aussi, l'important c'est les trois points.