Smerecki Francis portrait 2001
Francis Smerecki | AFP-MEYER

Smerecki: "une finale, il faut la jouer"

Publié le , modifié le

"Pour espérer gagner une finale, il faut la jouer", a regretté Francis Smerecki, sélectionneur de l'équipe de France des moins de 19 ans, battue en finale de l'Euro 1 à 0 par la Serbie.

"A mes joueurs, je leur ai dit, pour espérer gagner une finale, il faut la  jouer, si on avait été plus généreux, plus batailleurs en début de match, ça  aurait pu être différent", s'est désolé le coach. "On a joué deux finales dans ce tournoi, on a gagné celle qu'il ne fallait  pas contre l'Espagne (demi-finale) et l'autre, contre la Serbie, on l'a  insuffisamment joué", a-t-il poursuivi. "Au début, je me suis dit, est-ce qu'on avait suffisamment rechargé les  batteries psychologiquement, où est-ce qu'on a abordé cette finale en  attentistes, sans engagement, en se disant que ça suffirait ? Il aurait fallu  au moins jouer", a-t-il encore ajouté.

"Je me suis dit au début, on a des jambes de plomb, mais une fois qu'on a  encaissé ce but, on a joué avec une envie qui n'était pas manifeste avant, mais  avec trop d'imprécisions", a-t-il encore détaillé. "Si on regarde l'ensemble, plus que le tournoi, mais aussi les deux tours  de qualification, la phase finale, c'était très agréable, on reste invaincus,  on sort le tenant du titre (l'Espagne), mais pour l'instant, c'est la déception  qui domine", a encore confié Smerecki. "En sortant l'Espagne, on s'est dit qu'on pouvait être champion d'Europe et  puis on est vice-champion au final. Dans quelques mois, ça deviendra sans doute  un bon souvenir, mais là c'est la déception qui reste", a-t-il conclu.

AFP