OM
Le président de l'Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud. | Boris Horvat / AFP

Signature d'un "partenariat global" entre la ville de Marseille et l'OM au sujet du stade Vélodrome

Publié le , modifié le

Le maire LR de Marseille, Jean-Claude Gaudin, a annoncé ce vendredi la signature d'un "partenariat global" avec l'Olympique de Marseille portant notamment sur le loyer du stade Vélodrome ainsi que sur son exploitation. "Je suis heureux de vous annoncer que la ville de Marseille et l'OM ont conclu un partenariat global où nous prenons, ensemble, des engagements forts et ambitieux", a déclaré le sénateur-maire lors d'une conférence de presse.

Des discussions entre l'OM et Arema

Qualifié de "bon accord pour la ville", ce partenariat en six chapitres revient sur le prix du loyer du stade Vélodrome, ainsi que les modalités de son exploitation. "Le loyer reposera à la fois sur une part fixe de 5 millions d'euros, contre 4 actuellement, ainsi que sur une part variable calculée en fonction de la billetterie, des résultats sportifs ou encore de la panneautique, le tout ne devant pas dépasser les 9 millions d'euros", a précisé Jean-Claude Gaudin. Autre point d'accord, cette fois très attendu par le club marseillais, l'exploitation du stade Vélodrome : "pour que le club puisse renforcer sa compétitivité, nous avons accepté que l'OM entame des discussions avec Arema (le gestionnaire actuel du stade, ndlr) pour s'associer à l'exploitation de cette infrastructure", a ajouté le maire, rappelant toutefois qu'il veillera à ce que toutes les clauses signées avec Arema soient respectées.

Un musée à la gloire du club 

Une annonce saluée par le président du Directoire de l'Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud, présent à la conférence de presse. "Pour nous, cet accord est beaucoup plus qu'un partenariat stratégique", a-t-il dit à Jean-Claude Gaudin. "Les discussions avec Arema ont débuté, le mouvement est enclenché, j'espère qu'il aboutira... Le but, c'est que l'on devienne le gestionnaire du stade au quotidien", a-t-il ajouté. Pour l'OM, il s'agit de disposer du stade 365 jours par an afin de développer le potentiel commercial et limiter sa dépendance aux résultats sportifs. La création d'un musée sur l'histoire du club olympien, à l'image des autres grands clubs européens, comme le FC Barcelone, dont le musée au Camp Nou est le plus visité de la Catalogne, est ainsi à l'étude. "La ville apporte son soutien à ce projet et j'encourage aujourd'hui, et l'OM et Arema, à trouver un accord", a renchéri Jean-Claude Gaudin.