Service minimum pour le PSG

Service minimum pour le PSG

Publié le , modifié le

Le PSG a conforté sa position de leader de L1, et se rapproche de plus en plus du titre, en allant s'imposer petitement sur la pelouse d'Annecy face à Evian-Thonon-Gaillard (1-0) dimanche dans le dernier match de la 34e journée. Les Parisiens ont souvent été sur courant alternatif dans une rencontre où les Savoyards ont fait de la résistance.

Après une première demie-heure insipide, où ils ont manqué de discernement et d'engagement, presque d'envie, les Parisiens ont haussé le ton sans pourtant se créer de véritables opportunités. Ils sont revenus après la pause avec les mêmes intentions et ont trouvé la faille à la 50e par Pastorie, très bien servie dans la surface par Jalet. Ensuite, ce fut une rencontre décousue avec deux grosses occasions parisiennes, par Ibrahimovic et surtout par Lavezzi qui, seul face au but alors que le gardien était effacé, manquait d'inspiration et voyait son ballon repoussé par un défenseur hâtivement revenu.

Paris brouillon

Après ces occasions manquées, Evian reprenait de l'espoir et du poil de la bête. Mais ses offensives, notamment par Khlifa avec Barbosa à la baguette, manquaient de réalisme. Des deux côtés, on connaissait beaucoup de souci dans le dernier geste.

Ce match sans grand relief était marqué dans les dix dernières minutes par une montée de tension, avec les expulsions, côté parisien, de Verratti, et de Beckham. Verratti était averti deux fois dont la deuxième pour contestations répétées, et ce à la grande colère d'Ancelotti qui lui a reproché son comportement. Pour Beckham, puni pour une faute sur Adnane, le carton rouge était plutôt sévère. Les Parisiens finissaient à neuf mais il était trop tard pour en profiter pour un ETG qui semblait ne pas savoir comment s'y prendre. Le coup de sifflet final retenti, sur une victoire parisienne peu probante, les esprits s'échauffaient et les joueurs se proposaient mutuellement quelques frictions, sous la houlette de Matuidi. Avec à la clé, et a posterori, deux cartons rouges pour Sirigu et Khlifa. Le match se terminait comme il s'était déroulé: dans la confusion.

Côté résultat, Paris garde son avantage de 9 points sur l'OM et pourrait décrocher officiellement le titre de champion de France dès la semaine prochaine contre Valenciennes. Evian-Thonon-Gaillard n'a pas pu prendre un peu d'air et flirte toujours avec la zone rouge.

Vidéo : Paris voit rouge, mais le titre se rapproche

Voir la video

Christian Grégoire