Serie A : Pour protester contre la baisse des salaires, Rabiot est en grève et refuse de rentrer à Turin

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jules Boscherini
Adrien Rabiot Juventus Turin
Adrien Rabiot et la Juventus Turin, c'est déjà fini ? | Marco Bertorello / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les entraînements collectifs ont repris de l'autre côté des Alpes mais Adrien Rabiot n'est toujours pas de retour en Italie. Le milieu français de la Juventus ne semble pas d'humeur à rentrer à Turin. D'après les informations du quotidien La Stampa, l'ancien parisien se serait lancé dans "une grève personnelle" pour contester la baisse des salaires décidée par la Vieille Dame pour faire face à la crise du Covid-19.

Quel avenir pour Adrien Rabiot à Turin ? Moins d'un an après son arrivée, le futur du joueur formé au PSG semble déjà s'écrire loin des Bianconeri... Dans son édition du jour, le quotidien turinois, La Stampa révèle les prémices de ce ce qui s'annonce comme une nouvelle "affaire Rabiot", une saison seulement après ses déboires avec son ancien club. Ne voulant pas baisser son salaire d'environ 8 millions d'euros annuel, le joueur aux 6 sélections avec les Bleus serait rentré dans une "grève personnelle".

Seul joueur étranger absent

Hormis Gonzalo Higuain toujours en Argentine au chevet de sa mère malade, Adrien Rabiot est le seul joueur de l'effectif turinois à ne pas être de retour dans le club. La Vieille Dame avait invité ses joueurs à revenir le plus rapidement possible en vue de la reprise des entraînements collectifs prévue au 18 mai. Si les séances en groupe sont facultatives, les joueurs qui rentrent en Italie doivent se soumettre à 14 jours de quarantaine imposée, Rabiot, même s'il le voulait, ne pourra donc pas être présent lors de la reprise. Et ce choix de ne pas rentrer, alors que le milieu de terrain de 25 ans se trouve sur la Côte d'Azur, à seulement deux heures de voiture, serait motivé par son refus de baisser son salaire imposant de 8 millions d'euros annuels. C'est pourquoi pour protester, il serait rentré dans une "grève personnelle", "du jamais-vu" écrit le quotidien dans son article.

à voir aussi Italie: Ronaldo rentre, l'entraînement redémarre, doutes sur la reprise Italie: Ronaldo rentre, l'entraînement redémarre, doutes sur la reprise

Divorce à l'italienne et avenir en pointillé

Pas satisfait de l'accord annoncé par la Juventus le 28 mars dernier, où les joueurs et l'entraîneur de l'équipe première avaient renoncé à leurs salaires pour les mois de mars, avril et mai, Adrien Rabiot aurait donc fait le choix du conflit avec son club. La Stampa va encore plus loin en déclarant que "C'est un petit caprice (...) La Juve est irritée par ce manque de professionnalisme qui devra être clarifié à son retour" et que cette situation conflictuelle aurait été "conseillée" par Véronique Rabiot, la mère et agent du joueur qui souhaiterait un départ de son fils à l'été prochain. Comme avec le PSG, l'histoire entre Rabiot et son club pourrait finir sur un divorce tendu. Arrivé libre dans le Piémont, le Français pourrait toutefois rapporter entre 20 et 25 millions d'euros à la Juve. Ancelotti, son ancien entraîneur dans la capitale française, serait d'ailleurs intéressé par son profil et pourrait tenter de l'attirer du côté des Toffees d'Everton.

Jules Boscherini @julesboscherini