Dabo
Dabo marque le 2e but stéphanois. | JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Saint-Etienne sur le podium, Caen manque le coche

Publié le , modifié le

Saint-Etienne réalise la bonne opération de la soirée, en l'emportant dans la douleur face à la lanterne rouge du championnat, Metz (3-1). Les Verts sont désormais troisièmes du championnat, en attendant les matches du dimanche. Caen avait également l'occasoin de monter provisoirement sur la boîte, mais a raté le coche en perdant face à Angers (2-0). Guingamp remporte le derby breton face à Rennes (2-0).

La bonne opération : Saint-Etienne souffre, mais s’impose

Huitième, Saint-Etienne avait également l’occasion de monter sur le podium, en cas de victoire sur ceux qui étaient alors derniers du championnat, Metz. Et pourtant, ce sont les Messins qui marquent le premier but, avec cette reprise de volée de Diagne, qui vient tromper Ruffier (20e). Il faut attendre la 74e minute pour voir les Verts revenir au score, grâce à Pajot.

S’ensuivent ensuite cinq minutes complètement folles. Le Stéphanois Söderlund voit son but refusé par l’arbitre, pour cause de hors-jeu (82e). Trois minutes plus tard, Saint-Etienne obtient un penalty… Que Dabo rate. Mais le joueur se rattrape parfaitement… trente secondes plus tard. Il voit sa tête déviée par Cafù qui marque contre son camp (85e). De quoi permettre aux Verts de mener au score (2-1). Maiga vient enfoncer le clou dans les dernières minutes du match, en marquant le troisième but des Verts (90+5e).

Les Verts s’imposent sur le score de 3 à 1, après 80 minutes très poussives. Ils en profitent pour monter provisoirement sur le podium, à la troisième place.

Le fail : Caen manque le coche

Sixième de Ligue 1, Caen avait l’opportunité d’occuper la 3e place (provisoire) du classement, derrière Paris et Monaco. Mais les Normands, qui venaient pourtant d’enchaîner deux victoires consécutives en championnat, sont tombés face à Angers. Les Angevins, qui n’avaient pas gagné depuis six rencontres, ont su faire preuve d’efficacité dans la surface adverse. Toko Ekambi ouvre le score dès la 50e minute, et fait la passe décisive à Fulgini, qui double la marque peu après (59e). Caen s’incline sur le score final de 2 à 0.

Le derby : Guingamp remporte le derby breton

L’EAG n’avait gagné qu’une de ses six dernières rencontres face à Rennes. Diallo permet aux Guingampais d’ouvrir le score (57e). Rennes ne parvient pas à concrétiser ses quelques occasions, et Jimmy Briand vient enfoncer le clou dans les dernières secondes du temps additionnel (89e). Dans une chaude ambiance avec des supporters prêts à envahir le terrain, Guingamp remporte le premier derby breton de la saison.

Le faux-espoir : Lille pensait se donner un peu d’air

Troyes pensait avoir fait le plus en marquant dès la 3e minute de jeu, grâce à Darbion. Mais Araujo (12e), puis Mendes (74e) permettent aux Lillois de recoller au score, puis de prendre l’avantage. En menant 2 à 1, les hommes de Marcelo Bielsa pensaient pouvoir se donner un peu d’air, en passant (provisoirement) de la 18e à la 14e place. Mais Niane vient ruiner les espoirs lillois, en permettant à Troyes de recoller au score (90+2e). Avec seulement un point en poche, Lille remonte à la 16e place, mais reste tout proche de la zone de relégation.

Les retrouvailles : Toulouse bat Amiens

Ils ne s’étaient plus affrontés en championnat depuis le 3 mai 2003. Et c’est Toulouse qui est ressorti gagnant de ces retrouvailles, face à des Amiénois qui ont eu du mal à mettre leur jeu en place. Andy Delort inscrit le seul but de la rencontre (40e), et permet aux Toulousains de gagner seulement… leur 6e victoire de l’année en Ligue 1. Trois points qui ont le mérite de les éloigner un peu de la zone de relégation.