Karl-Heinz Rumenigge
Karl-Heinz Rumenigge | Maxppp - Peter Kneffel

Rumenigge au soutien de Beckenbauer

Publié le , modifié le

Karl-Heinz Rumenigge, le patron du Bayern Munich, a déclaré mercredi lors d'une conférence de presse qu'il apportait tout son soutien à Franz Beckenbauer, mis en cause dans un scandale de corruption supposée autour de l'attribution du Mondial-2006, dont il était alors le président du comité d'organisation. "Quand un ami est en difficultés, il faut être à ses côtés, a précisé Rumenigge qui s'est par ailleurs montré très critique sur le comportemen de la fédération allemande dans cette affaire.

"Je ne suis pas vraiment concerné dans cette histoire pas très sympathique. Mais Franz Beckenbauer a été mon entraîneur, mon capitaine et président. Il faut être à ses côtés..Et c'est ce qu'on fera au Bayern Munich, a déclaré Rummenigge lors d'une conférence de presse au centre d'entraînement du club bavarois. 

Beckenbauer, 70 ans, est en première ligne dans le scandale touchant l'obtention du Mondial-2006 en Allemagne, dont il était le patron de l'exécutif, mais le "Kaiser" ne s'est toujours pas exprimé sur le sujet. La réputation d'un des plus grands joueurs de l'histoire de la Mannschaft est très mal perçue outre-Rhin, et Rumenigge fait partie de ceux qui croient en la bonne foi de Beckenbauer, en mettant en cause la Fédération au lendemain de la démission de son patron Wolfgang Niersbach.

L'Allemagne lui doit beaucoup

"Je comprends que la DFB a tout intérêt à clarifier la situation. Mais j'aimerais qu'il y ait une approche plus sensible de la personne de Franz Beckenbauer", a-t-il dit, soulignant que "la DFB doit beaucoup" à Beckenbauer "rien qu'en pensant aux Coupes du monde remportées avec lui".

Mardi, la DFB a fait état de l'existence d'un "accord signé par Franz Beckenbauer pour l'Allemagne et Jack Warner pour la Concacaf" juste avant que la Coupe du Monde 2006 ne soit attribuée en 2000 à l'Allemagne.Il était alors fait état d'un accord promettant "divers services mais pas de bénéfices financiers directs". Ce qu'a formellement démenti mercredi Jack Warner: "je n'ai jamais passé un quelconque accord avec quelqu'un du Comité  d'organisation allemand de la Coupe du monde 2006" , a déclaré à la chaîne allemande Sport1 l'ancien vice--président de la Fifa et président de la Concacaf suspendu à vie depuis fin septembre.

De joueur à président, Beckanbauer a occupé tous les postes au Bayern Munich. Champion d'Europe (1972) et du monde (1974) avec la sélection allemande, il en a été ensuite l'entraineur pour la guider au sacre mondial en 1994.

Christian Grégoire