Rothen: "Les joueurs ne se laisseront pas abattre"

Publié le , modifié le

Le milieu de terrain de Bastia Jérôme Rothen a assuré vendredi que "le club et les joueurs ne se laisseront pas abattre", au lendemain de la suspension du stade Armand-Cesari décidée par la Ligue. "On a l'impression que le Sporting dérange en Ligue 1. Le club et les joueurs ne se laisseront pas abattre et nous dérangerons encore longtemps", a déclaré l'ancien international lors d'une conférence de presse.

"On veut tout simplement tuer le club. Lorsque je jouais au Paris SG, à chacun de nos déplacements à Marseille, notre bus était accueilli par des caillassages. Des choses bien plus graves qu'à Furiani se sont produites durant ces matches, pour autant le club (marseillais) n'a jamais vu son stade suspendu à titre conservatoire", a ajouté Rothen. Le joueur bastiais a aussi cité comme "dernier exemple en date le caillassage du bus de Lyon par les supporteurs stéphanois. Nous verrons bien ce que fera la Ligue à ce sujet". Jérôme Rothen s'en est aussi pris à l'arbitrage, estimant que Bastia "n'est pas arbitré comme les autres clubs (...) Il y a véritablement deux poids deux mesures".

Le stade Armand-Cesari de Bastia a été suspendu à titre conservatoire après une série d'incidents depuis le début de saison, a annoncé jeudi la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP). La commission estime "qu'il apparaît patent" au regard d'incidents intervenus lors de plusieurs rencontres à Bastia "qu'il règne une grande insécurité pouvant à tout moment entraîner la mise en danger des spectateurs et des acteurs du jeu".