River Plate
Ramiro Funes Mori, au centre, a inscrit le 3e but de la rencontre | Charly Diaz Azcue / AFP

River Plate remporte la Copa Libertadores face aux Tigres de Gignac

Publié le , modifié le

Pour la première fois depuis 1996, River Plate a remis la main sur la Copa Libertadores. Le club des beaux quartiers de Buenos Aires a mercredi dominé les Mexicains de Tigres (3-0), emmenés par un André-Pierre Gignac peu inspiré.

Tenus en échec à l'aller (0-0) à Monterrey, aux Mexique, les Argentins ont remis les points sur les i mercredi à Buenos Aires. Devant 62.000 spectateurs et sous une pluie battante, les "Millionnaires" ont nettement battu les "Félins", qui auraient pu devenir la première équipe non sud-américaine à remporter la compétition (équivalent de la Ligue des champions pour les clubs d'Amérique latine).

C'était compter sans l'actuelle dynamique de River Plate, vainqueur de la Copa Sudamericana l'an passé, puis de la Supercoupe en janvier. Un retour au premier plan définitivement confirmé mercredi, grâce à trois réalisations de Lucas Alario (45e), Carlos Sanchez (75e s.p) et Ramiro Funes Mori (79e). Le club argentin remporte ainsi sa 3e Copa Libertadores de son histoire, la première depuis 19 ans. 

L'ancien Marseillais André-Pierre Gignac ne sera donc pas le premier joueur français à soulever ce trophée. Malgré une superbe occasion (23e), il n'a pas marqué le moindre but en finale. La défense des Tigres, solide pendant 45 minutes, a craqué juste avant le retour aux vestiaires pour définitivement céder dans le dernier quart d'heure.